Page images
PDF
EPUB
[graphic][merged small][merged small]

1. Une très-belle Bible en latin, escripte de lettre boulonnoise', qui fut du roy Robert, jadis roy de Secille 2, très-bien historiée et enluminée d'ouvrage roumain 3, et au commencement du second fueillet a escript: One usque ad Egiptum; couverte

1 C'est-à-dire écrite de l'écriture usitée à Bologne, ville d'Italie, où sans doute on se livrait beaucoup à la copie des manuscrits. Ces lettres boulonnaises servirent de types aux caractères de Nicolas Janson, adoptés aussitôt en Italie, et même en France, où plus tard on eut le tort de revenir aux lettres de somme, de forme ou de court des premiers imprimeurs de Mayence, c'est-à-dire à l'écriture allemande.

[ocr errors]

2 Robert d'Anjou, surnommé le Bon et le Sage, mort le 16 janvier 1343.

3 On distinguait pour les enluminures l'ouvrage de Rome de l'ouvrage de Lombardie, c'est-à-dire le faire des peintres de ces deux pays.

2

de cuir rouge empraint', à iiij fermoers d'argent doré, esmailliés aux armes de Mons. ; et pardessus a une chemise de damas bleu doublé de tiercelin 2 vermeil; laquelle Mgr d'Orléans donna à Mons. le xviije jour d'aoust l'an mil cccc vij. 250 liv.

2. Une belle Bible en latin, escripte de lettre boulonnoise, très-bien historiée et enluminée d'ouvrage roumain, et au commencement du second fueillet a escript: Spondet, et pardessus les fueillets a escussons paints aux armes de feu pape Clément de Genève, et de celles de Mons.; couverte de veluyau brodé, fermant à iiij fermoers d'argent doré, esmailliés aux armes de Mons.; et pardessus a une chemise de drap de damas bleu doublé d'un tiercelin vermeil; laquelle avait été de Mons., et a été recouvrée après le trepas de feu Mgr d'Orléans. 375 liv.

Cette Bible était un cadeau de Robert de Genève, élu pape en 1388, dans le conciliabule de Fondi. Il était parent de Jeanne de Boulogne, seconde femme du duc Jean, et, n'étant reconnu qu'en deçà des monts, il avait grand intérêt à se concilier la cour de France. Aussi, voici en quels termes le moine de Saint-Denis rend compte de la visite que ce prince lui fit à Avignon en 1384 : « Il y demeura plusieurs jours, qui se « passèrent en divers entretiens, tant en secret qu'en cha<< pelle, avec toute la cour romaine, en toutes sortes de bonnes

1 Orné de dessins en creux au moyen de fers appliqués à froid ou à chaud.

2 Sorte d'étoffe, doublure habituelle des ornements d'église.

<< chères et de divertissements, et même avec plusieurs régals « de dons et de présents, le pape lui faisant montre ou plutôt « le faisant maître de tous ses trésors, qu'il lui exposa plusieurs « fois en vue pour le tenter de ce qu'il avait de plus cu«<rieux. » Aussi, combien de belles choses venant du pape Clément se trouvaient au trésor de la sainte Chapelle de Bourges.

Cette Bible elle-même avait d'abord été destinée par le duc à cette église; mais, malgré la solennité d'une double donation, il l'avait conservée, de même que quinze autres ouvrages qui se retrouveront dans ce catalogue 2.

3

4

3. Une petite Bible en latin, qui se commence au second fueillet: Multa significat; couverte de drap de satin vermeil figuré, doublé de satin bleu, fermant à deux fermoers d'or aux armes de Mons., sur tixus noirs; a une pippe garnie d'un balay rond * et deux grosses perles; prisée, sans la pippe, trente-deux livres parisis; et la pippe a été depuis prisée par Julien Simon et Hermant Ruece cent escus valent cent douze livres dix sous tournois.

5

40 liv.

1 Traduction de le Laboureur, Introduction, p. 89.

2 Voy. la Description du trésor de la sainte Chapelle, p. 98.

3 Ruban ou morceau d'étoffe sur lequel était attachée l'agrafe en métal servant de fermoir.

4 Petite traverse en métal à laquelle étaient attachés les seignanlx ou signets c'était quelquefois un bijou; car le compte de Jean le Bourne nous révèle que le duc de Berry mit en gage une pippe d'une très-belles heures de Notre-Dame pour la feste et jouste faitte à Bourges les xxj et xxij jours d'avril l'an mccccv.

5 Rubis balais.

6 Hermant Ruece était l'orfévre du duc.

4. Une belle Bible escripte en françois, de lettre de fourme1, bien historiée, et au commencement du second fueillet a escript Des généracions,

2

cap. XVI; couvert de veluyau vermeil ouvré, à deux fermoers d'argent doré, esmailliés de Adam et Eve, et cinq boullons de cuivre doré sur chacun ais, et une pippe d'argent doré à plusieurs seignaulx de soye. 200 liv.

5. Une belle Bible en deux volumes, escripte en françois, de lettre de fourme, et au commencement du tiers fueillet du premier volume a escript: Ces nouvelles faire, et au commencement du tiers fueillet du second volume a escript: Iniquité; couverts tous deux de drap de soye vert ouvré à oyseaulx, doublé de tiercelin vermeil, et fermans chascun de quatre fermoers d'or, et au premier volume a une pippe d'or, et au second n'en a point; laquelle Bible le roy donna à Mgr le duc le xxve jour d'avril après Pasques, l'an 1403. 400 liv.

6. Une très-belle Bible en françois, escripte de lettre de fourme, très-richement historiée au commencement, garnie de quatre fermoers d'or, ès deux desquels a deux balais, et ès deux autres deux saphirs, en chacun deux perles, esmailliés

1 Gros caractère gothique, ainsi nommé de la forme anguleuse des lettres, employé habituellement pour les livres de chœur.

2 Velours.

« PreviousContinue »