Boletín de la Biblioteca Menéndez y Pelayo, Volume 2

Front Cover
Biblioteca Menéndez y Pelayo, 1920
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Vol. 1 includes "Apéndice: Catálogo-inventario de los papeles de Milá y Fontanals existentes en esta biblioteca. [Impresos]" by Miguel Artigas (42p.) The "Catálogo-inventario de los papeles manuscritos de Milá" by the same author appeared in 1918 with v. 4 of the Revista Crítica hispano-americana as Boletín de la Biblioteca Menéndez y Pelayo, pliegos 1-3 (49p.).
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 209 - ... l'incertitude de ce qu'on gagnera égale le bien fini, qu'on expose certainement, à l'infini, qui est incertain. Cela n'est pas ainsi; tout joueur hasarde avec certitude pour gagner avec incertitude*, et néanmoins il hasarde certainement le fini pour gagner incertainement le fini, sans pécher contre la raison.
Page 208 - Non : mais je les blâmerai d'avoir fait, non ce choix, mais un choix; car encore que celui qui prend croix et l'autre soient en pareille faute, ils sont tous deux en faute : le juste est de ne point parier.
Page 208 - Pesons le gain et la perte, en prenant croix, que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien.
Page 209 - Car il ne sert de rien de dire qu'il est incertain si on gagnera, et qu'il est certain qu'on hasarde ; et que l'infinie distance qui est entre la certitude de ce qu'on s'expose, et l'incertitude de ce qu'on gagnera, égale le bien fini qu'on expose certainement, à l'infini qui est incertain.
Page 206 - Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non, qu'il est impossible de faire une démarche avec sens et jugement, qu'en la réglant par la vue de ce point qui doit être notre dernier objet.
Page 206 - Il ne faut pas avoir l'âme fort élevée pour comprendre qu'il n'ya point ici de satisfaction véritable et solide, que tous nos plaisirs ne sont que vanité, que nos maux sont infinis, et qu'enfin la mort, qui nous menace à chaque instant, doit infailliblement nous mettre dans peu d'années dans l'horrible nécessité d'être éternellement ou anéantis ou malheureux. Il n'ya rien de plus réel que cela ni de plus terrible. Faisons tant que nous...
Page 206 - L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort, qui nous touche si profondément, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est. Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels...
Page 209 - Mais l'incertitude de gagner est proportionnée à la certitude de ce qu'on hasarde, selon la proportion des hasards de gain et de perte.
Page 216 - Vous serez fidèle, honnête, humble, reconnaissant, bienfaisant, ami sincère, véritable. A la vérité, vous ne serez point dans les plaisirs empestés, dans la gloire, dans les délices; mais n'en aurezvous point d'autres? Je vous dis que vous y gagnerez en cette vie; et qu'à chaque pas que vous ferez dans ce chemin, vous verrez tant de certitude...
Page 208 - Mais il ya une éternité de vie et de bonheur. Et cela étant, quand il y aurait une infinité de hasards dont un seul serait pour vous , vous auriez encore raison de gager un pour avoir deux...

Bibliographic information