Codex apocryphvs Novi Testamenti, e libris editis et manvscriptis, maxime gallicanis, germanicis et italicis, collectvs, recensitvs notisqve et prolegomenis illvstratvs

Front Cover
Johann Karl Thilo
F. C. G. Vogel, 1832 - 896 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Popular passages

Page xlvi - ... est vray que je confesseray bien, que la meschanceté du susdict n'estoit pas alors si bien descouverte , qu'elle a esté depuis: mais elle l'estoit assez pour cognoistre qu'il se faloit donner gard de luy. — Quant au contenu, il est certain qu'il a esté forgé par un tel esprit .que celny du diet Fostel, (si d'avanture luy mesme n'en est l'auteur) en dérision de la religion Chrestienne.
Page xxxvii - Antoine, eu conséquence desquelles il fit faire des fouilles en cet endroit; on y trouva un grand coffre fermé contenant tous les vases sacrés d'une église, avec une inscription , qui apprit que le tout avait été caché au commencement de la persécution de Dioclétien , par le prêtre Thomas, qui desservait cettte église ., l'ordre lui en ayant été donné dans un songe.
Page xxxvii - Jésus fit en ce lieu un grand nombre de miracles; entre autres choses, il planta en terre les trois bâtons d'un berger et de ses deux fils, et sur-le-champ, ces bâtons devinrent trois arbres couverts de fleurs et de fruits, qui existaient encore du temps de Cyriaque. Cyriaque prétend avoir appris toutes ces particularités de diverses visions qu'eut un moine nommé Antoine...
Page 291 - Je ne dirai point a, que vous me disiez pourquoi la première lettre est ainsi faite. Le maître se mettant en colère, Jésus lui dit : Je vous l'apprendrai donc moi. La première lettre de l'alphabet est formée de trois lignes perpendiculaires sur une ligne diamétrale ( l'A arménien est ainsi fait à peu près comme une M renversée ) pour nous apprendre que le commencement de toutes choses est une essence en trois personnes.
Page xxxviii - Cyriaque raconte en finissant, comment un homme qui avait souillé cette église et y avait commis des dégâts , fut tué à peu de distance de là par un monstre envoyé de Dieu. — Le second discours de Cyriaque a pour objet l'arrivée et le séjour de l'enfant Jésus et de ses parents en un lieu de la province de Cous , lieu nommé aujourd'hui le couvent brûlé.
Page xlvi - Postel, (si d'avanture luy mesme n'en est l'auteur) en dérision de la religion Chrestienne. Mais pour faire la fourbe meilleure, on ya inséré par forme de rapsodie quelques propos des Evangelistes : item...
Page 873 - Prisemittitur de antiquis et novis eruditorum sodalitatibus, ut et de universo infinito et aeterno, diatriba. Subjicitur de duplici Pantheistarum philosophia sequenda, ac de viri optimi et ornatissimi idea, dissertatiuncula.
Page 525 - Nam cursor videns eum adoravit ilium, et faciale quod tenebat in manu expandit ante eum in terra et dixit ei : Domine, vocat te praeses.
Page 330 - Aegypti sed plurimarum gentium fame periturarum liberatorem. Quis in ducibus vel fortior Sampsone vel sanctior Samuele? et tarnen hi ambo steriles matres habuere. Si ergo ratio verbis meis tibi non persuadet, crede dilatos diu conceptus et steriles partus mirabiliores esse soleré.
Page 607 - Deus meus ut dereliquisti me [...] lesus autem iterum clamans voce magna emisit spiritum. et ecce velum templi scissum est in duas partes a summo usque deorsum. et terra mota est, et petrae scissae sunt, et monumenta aperta sunt et multa corpora sanctorum qui dormierant surrexerunt et exeuntes de monumentis post resurrectionem eius venerunt in sanctam civitatem et apparuerunt multis...

Bibliographic information