Saül: Le roi Candaule

Front Cover
Société du Mercure de France, 1904 - 229 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xiii - Le grand artiste est celui qu'exalte la gêne, à qui l'obstacle sert de tremplin. C'est au défaut même du marbre que Michel-Ange dut, raconte-t-on, d'inventer le geste ramassé du Moïse. C'est par le nombre restreint des voix dont pouvoir à la fois disposer sur la scène que, contraint, Eschyle dut d'inventer le silence de Prométhée lorsqu'on l'enchaîne au Caucase. La Grèce proscrivit celui qui ajouta une corde à la lyre. L'art naît de contrainte, vit de lutte, meurt de liberté.
Page x - Les personnages tragiques doivent être regardés d'un autre œil que nous ne regardons d'ordinaire les personnages que nous avons vus de si près.
Page 71 - Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et...
Page xx - Le moyen d'arracher le théâtre à l'épisodisme c'est de lui retrouver des contraintes. Le moyen de le faire habiter de nouveau par des caractères, c'est de l'écarter à nouveau de la vie.
Page 71 - Et dépêche-toi, parce que j'attends le barbier. LE GRAND PRÊTRE Tu n'auras pas d'autre Dieu devant ma face. SAUL Non — pas comme cela. Interroge. LE GRAND PRÊTRE T'es-tu fait des images taillées ou des représentations des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont ici-bas sur la terre ou dans les eaux plus bas que la terre...
Page xii - L'art n'aspire à la liberté que dans les périodes malades; il voudrait être facilement. Chaque fois qu'il se sent vigoureux, il cherche la lutte et l'obstacle. Il aime faire éclater ses gaines, et donc il les choisit serrées.
Page 94 - David — j'ai chanté pour lui des cantiques; pour lui jadis ma bouche était toujours ouverte et ma langue immodérément agitée ; — mais, de peur de parler, mes lèvres à présent sur mon secret se sont closes — et mon secret, vivant "en moi, crie en moi de toutes ses forces.
Page 89 - dernière lueur d'espoir. Quoi? LA SORCIÈRE, agonisant. Clos ta porte ! ferme tes yeux ! bouche tes oreilles — et que le parfum de l'amour... SAUL, sursautant. Quoi? LA SORCIÈRE,, avec effort. ne trouve plus l'accès de ton cœur. — Tout ce qui t'est charmant t'est hostile... Délivre-toi ! Saûlt...
Page 140 - J'ai voulu faire œuvre d'art, simplement. Mais puisque, aujourd'hui, l'art n'est plus, et que, d'ailleurs, nul n'est plus là pour le comprendre, il me faut donc mettre en avant la part d'idées, — celle qui, précisément, à mes yeux n'est pas la plus importante, celle qui doit rester, je le pense, au service de la beauté, mais ne peut servir la beauté que si elle-même, d'abord, est parfaitement juste et solide. C'est le squelette de mon drame; mais, hélas ! aujourd'hui, de cela seulement...

Bibliographic information