Les pèlerins russes à Jérusalem

Front Cover
1857
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - Si le Seigneur ne bâtit une maison, c'est en vain que travaillent ceux qui la bâtissent : si le Seigneur ne garde une ville, c'est en vain que veille celui qui la garde.
Page 156 - C'est à elle qu'on montre les grands mystères purs et la naissance même du Jour et de la Nuit. Car elle a des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre et une bouche qui est pour ne pas parler.
Page 61 - N'est-il pas content de voir son oncle prendre le chemin du paradis? — Qui aurait jamais cru cela? dit le greffier. — Ah! il ne faut jamais dire: «Fontaine, je ne boirai pas de ton eau...
Page 90 - ... qu'elle hait ou qu'elle redoute. Ainsi, tandis que le pauvre, rongé tout vivant par un de ces maux affreux qui rendent celui qui en est atteint insupportable à lui-même et aux autres, conserve encore le désir de vivre, même après qu'il a dû perdre tout espoir de guérir...
Page 309 - Vierge d'Iwor, richement doté par un prince de Géorgie, et qui porte le nom d'une localité de ce pays. « Patronne du Haghion-Oros, la Panaghia accorda à ces monastères l'image de sa glorieuse assomption, et ce fut envoyé par elle que saint Antoine, un des .solitaires de la montagne, devint le fondateur de cette colonie de saints dont les reliques reposent encore dans les cellules souterraines des hauteurs de Kieff. Ce fut sous son invocation que s'éleva le couvent métropolitain des catacombes,...
Page 114 - ... qu'une dame exposait très-nettement les impossibilités de ce plan , il lui adressa cette touchante remontrance : « Ma fille, vous êtes trop savante pour une enfant « de l'Église. Je voudrais, pour le salut de votre âme, « vous voir plus généreuse pour ses besoins et moins « pénétrée de l'esprit du siècle. Admettons que, pour « le moment du moins, cette église ne puisse être « bâtie ; vous pourriez toujours placer entre les « mains d'un serviteur de Dieu une somme quelcon«...
Page 114 - Dieu une somme quelcon« que destinée à un pieux usage. Les bénédictions « que vous en auriez retirées auraient été les mêmes * et votre confiance soumise aurait été un pas de « plus vers ce salut, dont, avec vos opinions, je suis « fort en peine. » «Vous comprenez, après de pareils traits, ce que devient l'argent que vous envoyez aux monastères des saints lieux*.
Page 222 - Middlesex, 1866, p. 146.) LE LAIT D'OISEAU DANS LES CONTES RUSSES. Le lait d'oiseau et Veau vive ou Veau de l'immortalité sont deux merveilles introuvables que les héros des contes russes sont tenus de chercher par toute la terre pour satisfaire le vœu et le caprice de la belle ciarewna qui met sa main à ce prix. Cette czarewna est ordinairement une vierge royal*, espèce d'amazone qui règne entourée d'une garde féminine, comme Brunhilde dans le Niebelungen-Lied. (M...
Page 3 - Pèlerins, ce serait l'absence deces phrases toutes modernes auxquelles les journaux bon gré, mal gré ont habitué tout le monde et qui ont fait de notre langue une espèce de jargon. On s'aperçoit madame que vous avez beaucoup lu nos bons auteurs et que c'est surtout avec eux que vous avez appris notre langue. Il ya dans vos récits une teinte de poésie où j'ai cru reconnaître l'imagination du Nord et aussi sa mélancolie...
Page 307 - Une femme modestement vêtue, accompagnée d'un homme déjà âgé, gravissait lentement le sentier escarpé de la montagne. Un adolescent la suivait de loin. «Vois, dit la femme à celui qui la soutenait. vois cette cime blanche d'où le symbole du culte des faux dieux vient d'être renversé. Sur cette cime, à la place de ce temple, s'élèvera un sanctuaire destiné à fixer l'attention de tous les serviteurs du vrai Dieu. Là, flottera la bannière triomphante de mon fils. Autour d'elle se...

Bibliographic information