Au temps des Pharaons

Front Cover
A. Colin, 1923 - 290 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 214 - Venez , les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim , et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'ai été nu , et vous m'avez revêtu ; j'ai été malade , et vous m'avez .visité ; j'ai été en prison, et vous êtes venus me voir.
Page 214 - Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirezvous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais...
Page 214 - ... mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde.
Page 197 - Je n'ai pas faussé l'équilibre de la balance ! Je n'ai pas enlevé le lait de la bouche des nourrissons ! Je n'ai point chassé les bestiaux sacrés sur leurs herbages ! Je n'ai pas pris au filet les oiseaux divins!
Page 250 - ... la magie donne un caractère amoral à cette religion égyptienne, qui proclame si hautement par ailleurs le culte de la justice et de la vérité ; elle oppose le mensonge à la sincérité, et assure l'impunité du méchant et de l'impur, qui sait lier les dieux par ses enchantements.
Page 197 - Je n'ai pas péché les poissons sacrés dans leurs étangs! Je n'ai pas repoussé l'eau en sa saison! Je n'ai pas coupé un bras d'eau sur son passage! Je n'ai pas éteint le feu...
Page 147 - On voit, on touche à des centaines d'assises de 200 pieds cubes du poids de 50 milliers, à des milliers d'autres qui ne leur cèdent guère, et l'on cherche à comprendre quelle force a remué, charrié, élevé un si grand nombre de pierres colossales, combien d'hommes y ont travaillé, quel temps il leur a fallu, quels engins leur ont servi; et moins on peut s'expliquer toutes ces choses, plus on admire la puissance qui se jouait avec de tels obstacles.
Page 213 - Cœur de ma mère, cœur de ma naissance, cœur que j'avais sur la terre, ne t'élève pas en témoignage contre moi, ne sois pas mon adversaire devant les puissances divines, ne pèse pas contre moi, devant le gardien de la balance ; ne...
Page 205 - Râ conclut l'alliance avec les hommes et leur pardonna en ces termes : « Vos péchés vous sont remis; le meurtre (des rebelles) écarte le meurtre (de tous les hommes;) de là viennent les sacrifices1 ». M. Naville, qui le premier traduisit ce texte, en a bien montré l'intérêt : « l'idée qui a conduit à l'institution du sacrifice est la même que chez les Hébreux ou chez les Grecs2.
Page 206 - Cette terre deviendra de l'eau par une inondation, comme elle était au commencement. Je resterai seul avec Osiris1. » Ces textes trop rares sont encore bien obscurs ; toutefois, il en résulte qu'en Egypte aussi...

Bibliographic information