Oeuvres de Salvien, Volume 2

Front Cover
Bohaire, 1833
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 353 - Venez, les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger...
Page 243 - Ne craignez point ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuer l'âme; mais plutôt craignez celui qui peut perdre et l'âme et le corps dans la géhenne.
Page 449 - Ciceronem dicebantur, quas thesis vocabant. hoc enim genus maxime 2 , quo nos exercemur, adeo novum est, ut nomen quoque eius novum sit. controversias nos dicimus ; Cicero causas vocabat. hoc vero alterum nomen Graecum quidem, sed in Latinum ita translatum, ut pro Latino sit, ' scholastica', controversia multo recentius est, sicut ipsa '"declamatio...
Page 14 - Venite ad me omnes qui laboratis et onerati estis, et ego reficiam vos. Tollite iugum meum super vos, et discite a me, quia mitis sum et humilis corde; et invenietis requiem animabus vestris.
Page 15 - Et pourtant il n'est point de torture qui ne s'apaise, dans les larmes, en lisant ceci : ...Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes ; Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Page 506 - Quand la Providence a quelque dessein, il ne lui importe guère de quels instruments et de quels moyens elle se serve. Entre ses mains tout est foudre, tout est tempête, tout est déluge, tout est Alexandre...
Page 516 - ... leur ligue , affiliés au culte d'Odin, ils partageaient la frénésie belliqueuse des sectateurs de cette religion. Dans son principe, leur confédération dérivait, non de l'affranchissement d'un grand nombre de tribus, mais de la prépondérance et probablement de la tyrannie de quelques-unes. Il n'y avait donc pas lieu pour la communauté de se proclamer indépendante ; mais elle pouvait annoncer , et c'est ce qu'à mon avis elle se proposa en adoptant un nom collectif, qu'elle était une...
Page 512 - ... comblée , ils ramènent les eaux du Busento dans leur lit ; le fleuve passe sur le tombeau , et sur les bords du fleuve ils égorgent jusqu'au dernier des esclaves qui ont servi à l'œuvre funéraire , afin que le mystère de la tombe reste un secret entre eux et les morts 1. Attila expire dans les bras de...
Page 283 - Et nul n'était pauvre parmi eux ; car tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient et apportaient le prix de ce qui était vendu. 35. Et ils le déposaient aux pieds des apôtres , et on le distribuait à chacun selon qu'il en avait besoin.
Page 475 - Mon tlosier affirme que les terres tributaires existaient dans la Gaule avant l'invasion des Barbares 1. Ce passage prouve en effet qu'au -milieu de la dissolution de la société, dans l'impuissance des lois et des magistrats pour protéger les droits individuels, beaucoup de propriétaires faibles et pauvres achetaient, soit par un tribut, soit par l'asservissement plus ou moins complet de leurs biens, la protection d'un voisin...

Bibliographic information