Examen critique des apologistes de la religion chrétienne

Front Cover
na, 1767 - 268 pages
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

The author draws upon the works of French travellers like Bernier, to present a picture of the Brahmins.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 225 - ... de lire la Bible , traduite par des auteurs catholiques en langue vulgaire, à ceux à qui ils jugeront que cette lecture n'apportera aucun dommage.
Page 194 - ... du foin des familles , la négligence de l'éducation des enfans , pour le privilège de celles qui ont quelque avantage de la nature , ou de la fortune ? Je ne dis rien des crimes plus abominables , que nos...
Page 23 - La grande raifon de cet Apologifte , eft qu'il ne vient point dans l'efprit humain , s'il n'eft dans un délire qui le trouble , d'arranger des vifions , de dire à ceux qui les écoutent : Voilà ce que vous avez vu; voilà ce qui s...
Page 138 - Grecs, accepter pluftoft la mort tres-afpre, que de fe defcirconcire pour fe baptizer? Exemple dequoy nulle forte de religion eft incapable. Les Roys de Caftille ayants banni de leur terre, les...
Page 195 - Peuple, 15 plus de mauvaise foi dans laits les états et dans toutes les conditions ? Y eut-il jamais moins de fidélité dans les mariages, moins d'honnêteté dans les compagnies, moins de pudeur et de modestie dans la société ? Le luxe des habits, la somptuosité...
Page 148 - ... c'est donc par des notions empreintes dans nos âmes., ou plutôt innées, que nous comprenons qu'il ya des dieux : or, tout jugement de la nature, quand il est universel , est nécessairement...
Page 263 - ... l'idée feule des maux qu'il fe prépare me trouble l'imagination; la penfée eft trop foible pour les concevoir, & les paroles trop vaines pour les exprimer. Certes...
Page 265 - ... autre forte. Cependant , qu'y at-il de moins raifonnable , que de prendre notre intérêt pour motif de croire une chofe? Tout ce qu'il peut faire au plus, eft de nous porter à confidérer avec plus d'attention les raifons qui nous peuvent faire découvrir la vérité de ce que nous defirons être vrai: mais il n'ya que cette vérité , qui fe doit trouver dans la chofe même indépendamment de nos defirs , qui nous doive perfuader.
Page 230 - ... faire une démonstration morale, c'est-à-dire une preuve capable de fonder une certitude qui exclue tout doute, j'avoue que rien ne paraît plus opposé à la raison que de dire que ces caractères par eux-mêmes sont capables de produire une telle certitude.
Page 239 - Elles fe fondent toutes fur le même genre de preuves. Pour donner , avec connoiflance de caufe , la préférence à l'une d'entr'elles , il faudra les comparer & juger quelle eft la mieux fondée.

Bibliographic information