Dante, hérétique, révolutionnaire et socialiste: révélations d'un catholique sur le Moyen Age

Front Cover
Jules Renouart et Cie, 1854 - 472 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 108 - Finis totius et partis esse posset et multiplex, scilicet propinquus et remotus ; sed, omissa subtili investigatione, dicendum est breviter quod finis totius et partis est removere viventes in hac vita de statu miserie et perducere ad statum felicitatis.
Page 183 - Amen, amen, dico tibi, nisi quis renatus fuerit denuo, non potest videre regnum Dei. Dicit ad eum Nicodemus ; Quomodo potest homo nasci, cum sit senex?
Page 174 - Gardez-vous des docteurs de la loi, qui se plaisent à se promener avec de grandes robes, qui aiment à être salués dans les places publiques, à occuper les premières chaires dans les synagogues, et les premières places dans les festins ; 47. Qui» sous prétexte de leurs longues prières, dévorent les maisons des veuves.
Page 204 - Elles ont exposé les corps morts de vos serviteurs , pour servir de nourriture aux oiseaux du ciel, les chairs de vos saints , pour être la proie des bêtes de la terre. Elles ont répandu leur sang comme l'eau autour de Jérusalem : et il n'y avait personne qui leur donnât la sépulture.
Page 8 - Albigeois^ que l'ardeur et l'unanimité avec laquelle les poètes provençaux s'efforcèrent de flétrir le pouvoir ecclésiastique, par l'ordre et dans l'intérêt duquel se fit cette guerre. Il n'ya, ou du moins je n'ai trouvé, qu'un seul troubadour signalé, dans les traditions provençales, pour s'être rangé du parti des croisés ; et cette exception mérite d'être notée comme une confirmation solennelle du fait auquel elle se rapporte.
Page 416 - Schlegel , et destiné à recueillir les fruits de tous les labeurs qu'une érudition infatigable entreprend autour de nous. Dante peut donc être compté parmi les plus remarquables précurseurs du rationalisme moderne , pour avoir le premier donné aux sciences philosophiques une direction morale, politique, universelle. Toutefois, il n'alla pas aux excès qui se sont vus de nos jours. Il ne divinisa pas l'humanité en la représentant suffisante à soi-même , sans autre lumière que sa raison...
Page 83 - AU XVIIIe SIÈCLE. La superstition est la dernière foi des siècles incrédules. Les âges du doute sont aussi ceux du mysticisme. Tout ébranlement dans les convictions religieuses ou philosophiques a pour réaction nécessaire l'excessif engouement pour ces folles doctrines qu'engendrent l'imagination exaltée et le sentiment sans règle.
Page 88 - L'explication de ces phénomènes de l'illuminisme, se trouve, écrit M. Caro, dans une théorie complète du sommeil et du rêve. Tous les systèmes mystiques ne sont-ils pas, plus ou moins, des songes éveillés ? Le mysticisme n'est-il pas le rêve éternel de l'orgueil, ou de l'amour qui aspirent à faire de l'homme un Dieu (l).
Page xi - ... ne l'ont considérée que sous un point de vue polémique, et n'ont su, je crois, ni la juger avec équité, ni la mesurer dans toute son étendue. L'Église se présente au ve siècle comme une société indépendante...

Bibliographic information