La métaphysique et sa méthode, Volume 25

Front Cover
Félix Alcan, 1911 - 792 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 480 - ... étroite et dirigée du nord au sud , dans le plan vertical de laquelle se meuvent les principaux instruments astronomiques ; à qui jamais rien n'aurait été révélé concernant les astres roulant au-dessus de sa tête; si ce n'est qu'ils s'attirent les uns les autres suivant la loi newtonienne, serait cependant arrivé, à force de science analytique, à découvrir que son humble, son étroite demeure appartenait à un globe aplati, ellipsoïdal, dont l'axe équatorial surpassait l'axe des...
Page 785 - Suis-moi , je t'impose silence. C'est trop me fatiguer l'esprit ; Et je suis un vrai fou d'avoir la patience D'écouter d'un valet les sottises qu'il dit. SOSIE, à part. Tous les discours sont des sottises , Partant d'un homme sans éclat : Ce seraient paroles exquises Si c'était un grand qui parlât.
Page 681 - Mystiques ; leurs pensées sont le plus souvent confuses, mais, comme ils se servent ordinairement de belles allégories ou images qui touchent, cela peut servir à rendre les vérités plus acceptables, pourvu qu'on donne un bon sens à ces pensées confuses.
Page 501 - Si les vérités morales étaient des résultats mathématiquement démontrés, elles perdraient tout leur prix ; elles cesseraient même d'être morales, puisqu'il n'y aurait pas plus de mérite à les croire qu'à croire la géométrie et à s'arrêter devant le code pénal.
Page 698 - On dirait de grandes influences morales courant le monde, à la manière des épidémies, sans distinction de frontière et de race. Le commerce des idées dans l'espèce humaine ne s'opère pas seulement par les livres ou l'enseignement direct. Jésus ignorait jusqu'au nom de Bouddha, de Zoroastre, de Platon; il n'avait lu aucun livre grec, aucun soutra bouddhique, et cependant il ya en lui plus d'un élément qui, sans qu'il s'en doutât, venait du bouddhisme...
Page 79 - ... est impossible , dit Bacon, d'apercevoir les parties les plus reculées et les plus intimes d'une science particulière tant qu'on reste au niveau de cette même science, et que l'on ne monte pas, pour ainsi dire, sur une science plus élevée, pour la considérer de là comme d'un beffroi. » (BACON, Dig. et accrois, des sciences, liv. I.) - Le beffroi, de la science générale ou sociale, est placé : au sein de la vérité absolue. Hors ce...
Page 698 - ... des épidémies, sans distinction de frontière et de race. Le commerce des idées dans l'espèce humaine ne s'opère pas seulement par les livres ou l'enseignement direct. Jésus ignorait jusqu'au nom de Bouddha, de Zoroastre, de Platon; il n'avait lu aucun livre grec, aucun soutra bouddhique, et cependant il ya en lui plus d'un élément qui, sans qu'il s'en doutât, venait du bouddhisme, du parsisme, de la sagesse grecque.
Page 398 - Mécanisme et des lois mêmes du Mouvement, je fus tout surpris de voir qu'il était impossible de les trouver dans les Mathématiques, et qu'il fallait retourner à la Métaphysique. C'est ce qui me ramena aux...
Page 119 - Ce qu'on donne aux méchants, toujours on le regrette. Pour tirer d'eux ce qu'on leur prête, II faut que l'on en vienne aux coups ; II faut plaider, il faut combattre. Laissez-leur prendre un pied chez vous, Ils en auront bientôt pris quatre.
Page 635 - Ne vaudrait-il point mieux, pour ne rien hasarder, Ignorer ce qu'il en peut être? Allons, tout coup vaille, il faut voir, Et je ne m'en saurais défendre. La faiblesse humaine est d'avoir Des curiosités d'apprendre Ce qu'on ne voudrait pas savoir. Dieu te gard', Cléanthis!

Bibliographic information