HISTOIRE DE FRANCE

Front Cover
1855
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 245 - Tous les hommes domiciliés dans l'enceinte du mur de la ville et dans les faubourgs , de quelque seigneur que relève le terrain où ils habitent, prêteront serment à la commune. Dans toute l'étendue de la ville, chacun prêtera secours aux autres, loyalement et selon son pouvoir.
Page 120 - ... ayant les deux mains occupées à manier leurs grandes haches. Quand ils eurent perdu leurs rangs, les clôtures des redoutes furent enfoncées; cavaliers et fantassins y pénétrèrent; mais le combat fut encore vif, pêle-mêle et corps à corps. Guillaume eut son cheval tué sous lui; le roi Harold et ses deux frères tombèrent morts, au pied de leur étendard, qui fut arraché et remplacé par la bannière envoyée de Rome.
Page 58 - Lions-nous donc ensemble par un serment, jurons de nous soutenir l'un l'autre; et s'ils veulent nous faire la guerre, n'avons-nous pas, pour un chevalier, trente et quarante paysans, jeunes, dispos, et propres à combattre à coups de massue, à coups d'épieu, à coups de flèche, à coups de hache ou à coups de pierre, faute d'autres armes? — Sachons résister aux chevaliers, et nous serons libres de couper des arbres, de courir le gibier, de pêcher à notre guise, et nous ferons notre volonté...
Page 249 - Si la commune est convoquée en armes, tous « ceux qui l'auront jurée devront marcher pour sa « défense, et nul ne pourra rester dans sa maison, « à moins qu'il ne soit infirme, malade ou tellement - « pauvre qu'il ait besoin de garder lui-même sa femme «'et ses enfants malades. « Si quelqu'un a blessé ou tué quelqu'un sur le « territoire de la commune, les jurés en tireront
Page 148 - Clercs, évêques, ce terrain est à moi : c'était l'emplacement de la maison de mon père; l'homme pour lequel vous priez me l'a pris de force pour y bâtir son église. Je n'ai point vendu ma terre, je ne l'ai point engagée ; je ne l'ai point forfaite, je ne l'ai point donnée; elle est de mon droit, je la réclame. Au nom de Dieu, je défends que le corps du ravisseur y soit placé, et qu'on le couvre de ma glèbe.
Page 114 - Guillaume fit publier son ban de guerre dans les contrées voisines; il offrit une forte solde et le pillage de l'Angleterre à tout homme robuste et de haute taille qui voudrait le servir de la lance, de l'épée ou de l'arbalète 3.
Page 449 - S'il faut absolument, dit-il, qu'on murmure contre Dieu ou contre moi, j'aime mieux voir le murmure des hommes tomber sur moi que sur le Seigneur. Ce m'est un bonheur que Dieu se daigne servir de moi comme d'un bouclier pour se couvrir ! Je ne refuse pas d'être humilié , pourvu qu'on n'attaque pas sa gloire ». Bernard écrivit toutefois, pour sa justification, un livre où il imputait les revers des croisés à leurs péchés, qui avaient excité la colère céleste...
Page 245 - ... dans toute l'étendue de la ville, chacun prêtera secours aux autres, loyalement et selon son pouvoir. — Treize pairs seront élus parla commune*. — Tous ceux qui ont juré la commune jureront d'obéir aux pairs et de prêter main-forte à leurs décisions. — Si quelqu'un forfait envers un membre de la commune, les pairs, sur la plainte qui leur en sera portée, feront justice du corps et des biens du coupable. — Si le coupable se réfugie dans quelque château, les pairs parlementeront...
Page 269 - L'autel (altare} ou chapelle rurale est devenu une église, une communauté religieuse organisée ; puis la communauté religieuse s'est faite communauté civile. Il naît là, « sous l'autorité de l'intendant (l'intendant du seigneur) unie à celle du...
Page 494 - GourtMantel, couvert des habits royaux. « Qui vous envoie vers moi? demanda le roi de France. — Henri, roi d'Angleterre, duc de Normandie , duc d'Aquitaine , comte des Angevins et des Manceaux. — Cela n'est pas vrai, répliqua Louis, car voici près de moi Henri, roi d'Angleterre, qui n'a rien à me mander par vous >. Il n'écouta pas les ambassadeurs, et fit reconnaître Henri le Jeune pour seul roi des Anglais dans un parlement général des barons et des prélats de France. Henri au...

Bibliographic information