La mission française évangelique au sud de l'Afrique: son origine et son dévelopement jusqu'à nos jours, Volume 1

Front Cover
Fischbacher, 1889
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 335 - Et tout à coup un ange du Seigneur se présenta à eux, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux, et ils furent saisis d'une grande peur. 10 Alors l'ange leur dit: N'ayez point de peur ; car je vous annonce une grande joie, qui sera pour tout le peuple ; 11 C'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, le Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur, vous est né.
Page 260 - Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Page 142 - ... de sauvages et d'autres dessins. Leur attention s'est portée sur le climat, la température, l'aspect du pays, les mœurs des indigènes, leurs différentes races et leurs idiomes , ce qui fait espérer une ample moisson d'excellents renseignements. Plusieurs des missionnaires français, dans l'Afrique australe, possèdent des connaissances philologiques étendues; ils se sont occupés des moyens de former un système grammatical, et de réunir dans un vocabulaire les mots de la langue des peuples...
Page 222 - ... dessein. Je tremblai à la perspective d'être obligé de me défendre. Heureusement que ses fils ne l'avaient pas plus tôt- vu paraître, qu'ils étaient accourus à mon secours. Ils le prièrent respectueusement de se retirer, mais il fut sourd à leurs instances et une lutte dut inévitablement s'engager. Le malheureux vieillard s'épuisant en vains efforts, réduisit ses enfants à la fâcheuse extrémité de l'étendre par terre et de le tenir dans cette position pendant tout le service....
Page 326 - Mon âme, pourquoi t'abats-tu, et pourquoi frémis-tu au dedans de moi? Attends-toi à Dieu, car je le célébrerai encore; il est la délivrance à laquelle je regarde; il est mon Dieul (Ps.
Page 224 - Jéhovah, le vrai Dieu qui m'a créé et qui m'a fait parvenir à l'âge où je suis. Il a eu pitié de moi qui le haïssais, et a livré Jésus à la mort pour me sauver. O mon Maître, ô mon Père, aie pitié de moi ! Je n'ai plus de force, mes jours sont finis. Prends-moi à toi. Que la mort n'ait de moi que ces pauvres os ! Préserve-moi de l'enfer et du diable ! O mon Père, écoute Jésus qui te prie pour moi.
Page 166 - ... Molapo, ni le parti chrétien de Morija n'ont été invités à s'y rendre. Un seul chrétien, Ramatseatsane, est présent : Mes enfants sont tombés dans le christianisme, dit Moshesh, deux de mes femmes y sont tombées ensuite : que puis-je faire ? Je vous annonce que Masékoniane et Mamossébetsi m'ont quitté. Elles ne sont plus mes femmes de la même manière que par le passé ; cependant leur demeure est encore sous ma direction. Lorsque la saison des semailles viendra, vous vous assemblerez...
Page 103 - Si vous consentez à demeurer avec moi, vous m'apprendrez à connaître votre Dieu ; mon pays est à votre disposition; bâtissez, cultivez comme TOUS le jugerez à propos; je veux rassembler tous mes sujets et m'établir auprès de vous.
Page 142 - Afriqne à convertir des peuples sauvages à la foi chrétienne et à la civilisation. Mais à l'intérêt général que doit naturellement exciter ce livre se joindra pour nous , Français, celui de le voir écrit dans notre langue ; ce sera le premier que des voyageurs, nos compatriotes, auront donné sur cette partie intérieure de l'Afrique et qui sera entièrement le résultat de leurs observations et de leurs travaux. Ces jeunes Français ont été formés à Paris pour la belle carrière qu'ils...
Page 223 - J'ai peur, mon enfant! Ce Dieu que j'ai nié si longtemps m'a fait sentir sa puissance dans mon âme; je sais maintenant qu'il existe, je n'en ai plus aucun doute. Et ce feu qui ne s'éteint point qui m'en délivrera? Je le vois, je le vois! Crois-tu que Dieu veuille me pardonner? J'ai refusé d'aller écouter sa parole pendant que je pouvais encore marcher. Maintenant que je suis incapable de tout mouvement et que l'âge m'a rendu aveugle et presque sourd, comment pourrai-je servir l'Eternel?

Bibliographic information