Page images
PDF
EPUB

LES LIVRES

DU

NOUVEAU TESTAMENT

[blocks in formation]

LES LIVRES

DU

NOUVEAU TESTAMENT

TRADUITS POUR LA PREMIERE FOIS

D'APRÈS LE TEXTE GREC LE PLUS ANCIEN

AVEC

LES VARIANTES DE LA VULGATE LATINE

ET DES MANUSCRITS GRECS JUSQUES AU DIXIÈME SIÈCLE,
LES CITATIONS DE L'ANCIEN TESTAMENT

SUIVANT LE TEXTE HÉBREU ET LA VERSION DES LXX,
UNE DIVISION NOUVELLE DE CHAQUE LIVRE ET DES NOTES EXPLICATIVES

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][graphic][ocr errors][merged small]
[merged small][merged small][ocr errors]

AVERTISSEMENT.

La présente traduction, outre les autres différences qui peuvent la séparer des versions précédentes faites dans notre langue d'après l'original grec, s'en distingue surtout par le choix qu'on a fait, pour le rendre en français, d'un texte qui pourrait être appelé nouveau, si ce n'était pas au contraire le plus ancien où se présentent à nous, dans leur langue originale, les écrits du Nouveau Testament.

Quelques mots sont nécessaires pour justifier cette rénovation d'un texte antique.

Les divers livres dont la réunion successive a formé le recueil du Nouveau Testament (il faudrait, n'était la consécration de l'usage, dire de la Nouvelle Alliance), ces livres furent composés séparément les uns des autres, et lorsqu'on commença, dans le second siècle, à les grouper ensemble, ce n'étaient déjà plus les originaux eux-mêmes qui purent prendre place dans cette collection d'écrits sacrés. Les feuilles de papyrus ou de parchemin, auxquelles l'apôtre Paul et les divers écrivains apostoliques avaient confié le dépôt de leurs enseignements ou de leurs récits, disparurent sans laisser d'autres traces que les copies manuscrites par lesquelles on multipliait alors les productions de la pensée. Ces premières copies elles-mêmes n'existent plus. Les témoignages historiques qui attestent, dès les premiers siècles, de grandes diversités dans le texte des écrits du Nouveau Testament, prouvent que ce texte a dù passer par plusieurs transcriptions successives avant d'arriver à la copie qui est pour nous la plus ancienne, et qui date du commencement du quatrième siècle. Cette copie, qui occupe ainsi, dans l'ordre des temps, la première place entre tous les documents où

« PreviousContinue »