Manuscrits de Fourier, Volume 1

Front Cover
Bureaux de la Phalange, Imprimerie Lange Lévy et Cie., 1819
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 23 - Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore : il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu ». (Matth.
Page 172 - C'était refuser l'hymen aux marches de l'autel. On m'y ramena dans Rouen, où je désertai une seconde fois. A la fin, je fléchis sous le joug, et j'ai perdu mes belles années dans les ateliers du mensonge, entendant partout retentir à mes oreilles ce sinistre augure : « Bien honnête garçon ! il ne vaut rien pour le commerce.
Page 39 - Des veilles, des travaux, un faible cœur s'étonne : Apprenons toutefois que le fils de Latone, Dont nous suivons la cour, Ne nous vend qu'à ce prix ces traits de vive flamme, Et ces ailes de feu qui ravissent une âme Au céleste séjour. C'est par là qu'autrefois d'un prophète...
Page 127 - C'est Dieu qui vous amène ici pour éclairer votre âme; vous êtes un de ces hommes de désir et de bonne volonté dont il a besoin, comme d'instruments, pour les œuvres merveilleuses qu'il va bientôt accomplir parmi les hommes.
Page 38 - ... consent à la soumission, à l'inégalité, aux servitudes, pourvu que vous avisiez aux moyens de le secourir quand les vicissitudes politiques l'auront privé de son industrie, réduit à la famine, à l'opprobre et au désespoir. C'est alors qu'il se trouve abandonné de la Politique. Qu'at-elle fait pour lui assurer dans les revers , non pas des secours, mais seulement l'exercice de son travail habituel d'où dépend sa subsistance?
Page 171 - L'un d'eux, dans sa plainte, eut la maladresse de me déceler, ce qui me valut une ample fessée. Mes parents, voyant que j'avais du goût pour la vérité, s'écrièrent d'un ton de réprobation : « Cet enfant ne vaudra jamais rien pour le commerce.
Page 128 - ... temps et les besoins, ce qu'il doit faire et savoir. Que cet esprit divin s'incarne dans un homme ou dans une doctrine, dans un fait ou dans une idée, peu importe, c'est toujours lui; homme ou doctrine, fait ou idée, je crois en lui, j'espère en lui et je l'attends, et plus que vous, Milady, je l'invoque...
Page 32 - ... l'ensemble de ces problèmes , c'est que l'agréable y concourt sans cesse avec l'utile, et que l'ordre de choses qui aura transformé Margot en Iphigénie, Colas en Oreste , lui donnera plus de goût pour ses travaux champêtres, plus de moyen de les rendre profitables au propriétaire comme au fermier. Tel est le point de vue sous lequel il faut envisager le Garantisme. IL doit repousser toute spéculation simple. C'est la bévue qui fait échouer depuis 3000 ans nos philosophes; ils cherchent...
Page 280 - Mais c'est surtout dans des circonstances aussi périlleuses que celles où nous sommes qu'il est juste de dire qu'il n'ya rien de fait tant qu'il reste quelque chose à faire...
Page 18 - Les villes civilisées ont un ordre monotone, imparfait, une distribution en échiquier, comme l'Ile de Pétersbourg , comme Philadelphie, Amsterdam, Londres neuf , Nancy, Turin, Marseille neuf , et autres villes qu'on sait par cœur, quand on en a vu trois ou quatre rues. On n'a pas le courage d'en visiter davantage...

Bibliographic information