Mohicaner von Paris, Volume 2

Front Cover
Franckh, 1856
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 186 - Au banquet de la vie, infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs : Je meurs , et sur la tombe où lentement j'arrive Nul ne viendra verser des pleurs.
Page 187 - Et de leur vol bruyant la plaine au loin résonne. Le héros veut savoir quels sont ces lieux si beaux, Quels peuples ont couvert ces rives, ces coteaux. «Mon fils, dit le vieillard, tu vois ici paroître » Ceux qui dans d'autres corps un jour doivent renaître : »Mais avant l'autre vie, avant ses durs travaux, » Ils cherchent du Léthé les impassibles eaux; »Et, dans le long sommeil des passions humaines, » Boivent l'heureux oubli de leurs premières peines. » Dès long-temps je voulois...
Page 198 - Omnis qui bibit ex aqua hac, sitiet iterum : qui autem biberit ex aqua, quam ego dabo ei, non sitiet in aeternum ; sed aqua, quam ego dabo ei, fiet in eo fons aquae salientis in vitam aeternam.
Page 235 - Oui, l'aigle, un soir, planait aux voûtes éternelles, Lorsqu'un grand coup de vent lui cassa les deux ailes ; Sa chute fit dans l'air un foudroyant sillon ; Tous alors sur son nid fondirent pleins de joie ; Chacun selon ses dents se partagea la proie ; L'Angleterre prit l'aigle, et l'Autriche l'aiglon.
Page 225 - Oui, l'aigle un soir planait aux voûtes éternelles / Lorsqu'un grand coup de vent lui cassa les deux ailes, / Sa chute fit dans l'air un foudroyant sillon, / Tous alors sur son nid fondirent pleins de joie, / Chacun selon ses dents se partagea sa proie : / L'Angleterre prit l'aigle et l'Autriche l'aiglon.

Bibliographic information