Revue de théologie et de philosophie, Volume 3

Front Cover
Imp. La Concorde, 1870
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 580 - Ils ont adoré tous un maître, un juge, un père. Ce système sublime à l'homme est nécessaire. C'est le sacré lien de la société, Le premier fondement de la sainte équité , Le frein du scélérat, l'espérance du juste. Si les cieux, dépouillés de son empreinte auguste, Pouvaient cesser jamais de le manifester, Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer.
Page 128 - Ainsi ceux qui éblouissent, qui séduisent, qui s'égarent eux-mêmes, ne tombent dans ce malheur que faute de chercher la volonté de Dieu avec un cœur humble et soumis à l'Église.
Page 593 - Si le crime est ainsi puni, la vertu est récompensée, non par des champs élysées où le corps se promène insipidement quand il n'est plus; mais pendant sa vie, par le sentiment intérieur d'avoir fait son devoir, par la paix du cœur, par l'applaudissement des peuples, l'amitié des gens de bien. C/est l'opinion de Cicéron, c'est celle de Caton, de Marc-Aurèle, d'Epictète; c'est la mienne.
Page 592 - Commençons à les réfuter avec les sages , avant de les confondre par le secours de ceux qui sont au-dessus des sages mêmes. Nous ignorons ce qui pense en nous, et par conséquent nous ne pouvons savoir si cet être inconnu ne survivra pas à notre corps. Il se peut physiquement qu'il y ait en nous une monade indestructible, une flamme cachée, une particule du feu divin, qui subsiste éternellement sous des apparences diverses.
Page 586 - ... votre grand-père. Vous laissez les taupes, enterrées sous vos gazons, nier, si elles l'osent, l'existence du soleil. Toute la nature vous a démontré l'existence du Dieu suprême ; c'est à votre cœur à sentir l'existence du Dieu juste.
Page 581 - Tes enfants à ta voix seront-ils plus dociles? Tes amis, au besoin, plus sûrs et plus utiles? Ta femme plus honnête? et ton nouveau fermier, Pour ne pas croire en Dieu, va-t-il mieux te payer? Ah! laissons aux humains la crainte et l'espérance.
Page 586 - Nulle société ne peut subsister sans justice; annonçons donc un Dieu juste. Si la loi de l'État punit les crimes connus, annonçons donc un Dieu qui punira les crimes inconnus. Qu'un philosophe soit spinosiste s'il veut, mais que l'homme d'État soit théiste. Vous ne savez pas ce que c'est que Dieu, comment il punira, comment il récompensera; mais vous savez qu'il doit être la souveraine raison, la souveraine équité : c'en est assez. Nul mortel n'est en droit de vous contredire, puisque...
Page 160 - La chasteté lui parait impossible en dehors du célibat; le mariage est considéré comme la plus périlleuse et la plus basse des conditions du christianisme ; la pauvreté est recherchée pour elle-même.
Page 586 - Moi! je ne suis sûr de rien. Je crois qu'il ya un être intelligent, une puissance formatrice, un Dieu. Je tâtonne dans l'obscurité sur tout le reste. J'affirme une idée aujounl'btii, j'en doute demain; après-demain je la nie; et je puis me tromper tous les jours.
Page 579 - J'ai eu le temps d'apprendre ce langage, et enfin, à force de considérer le petit degré de supériorité qu'ils ont à la longue sur les singes et sur les éléphants, j'ai hasardé de juger qu'en effet c'est là l'homme; et je me suis fait à moimême cette définition : L'homme est un animal noir qui a de la laine sur la tête , marchant sur deux pattes , presque aussi adroit qu'un singe, moins fort que les autres animaux de sa taille, ayant un peu plus d'idées qu'eux et plus de facilité pour...

Bibliographic information