Histoire de saint Bernard, Volume 1

Front Cover
Poussielgue-Rusand, 1853
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - Qu'est-ce que le monde, sinon la concupiscence de la chair, la concupiscence des yeux et l'orgueil de la vie ' ? La concupiscence de la chair nous livre à des plaisirs qui nous aveuglent.
Page 7 - En vérité, en vérité, je te dis que si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair, est chair; et ce qui est né de l'Esprit, est esprit.
Page 98 - Considérez, mes frères, qui sont ceux d'entre vous qui ont été appelés à la foi. Il y en a peu de sages selon la chair , peu de puissants , et peu de nobles.
Page 10 - Et je leur ai donné la gloire que vous m'avez donnée, afin qu'ils soient un, comme nous sommes un.
Page 86 - En pourtant il n'est point de torture qui ne s'apaise, dans les larmes, en lisant ceci : ...Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon 'joug est doux et mon fardeau léger.
Page 194 - C'est par lui que nous sommes tous réconciliés avec Dieu. Les apôtres sont ses ambassadeurs. 1. Aussi nous savons que si cette maison de terre où nous habitons vient à se dissoudre , Dieu nous donnera dans le ciel une autre maison , une maison qui ne sera point faite de main d'homme , et qui durera éternellement.
Page 132 - Le cérémonial qu'on observait en ces circonstances était simple et touchant. L'abbé de la maison-mère remettait solennellement une croix entre les mains de celui qui devait être revêtu de la dignité abbatiale; puis, le nouvel abbé, sortant de l'église avec la croix et suivi de ses douze religieux, prenait congé de ses frères, et entonnait en partant une grave psalmodie.
Page 365 - II, il regagne, au printemps de 1135, sa chère cellule abandonnée depuis plusieurs années. Son voyage à travers le nord de l'Italie, la Suisse et la France ressemblait à une pompe royale. En Suisse, les pâtres descendaient de leurs montagnes pour se joindre à son cortège; et les bergers des Alpes, quittant leurs troupeaux, venaient se jeter humblement à ses pieds, ou poussaient des cris aigus du sommet des rochers, pour lui demander sa liénédiction.
Page 76 - ... aimante ; mais ce n'est pas seulement par l'harmonie des mots qu'elle s'exprime ; elle vit dans la mélancolie du silence et des larmes ; elle anime le regard ; elle donne des ailes aux rêves et aux soupirs...
Page 10 - Je suis en eux et vous en moi, afin qu'ils soient consommés dans l'unité, et que le monde connaisse que vous m'avez envoyé , et que vous les avez aimés , comme vous m'avez aimé.

Bibliographic information