Essai sur la polémique et la philosophie de Clément d'Alexandrie

Front Cover
Auguste Durand, libraire, 1855 - 309 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 265 - II est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
Page 268 - Tu NE CONVOITERAS POINT la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.
Page 105 - Dieu y faisait encore briller, comme un dernier et secourable reflet de sa vérité, afin de ne pas se laisser lui-même sans témoignage au milieu des nations, et de montrer que la créature tombée n'était pas éternellement déshéritée des dons de son amour. » Oui, c'est par l'ordre exprès de cette miséricordieuse Providence qu'il fut donné à l'esprit de l'homme de jeter ces lueurs si belles, qui suffirent alors à revêtir d'un éclat immortel les œuvres du génie antique.
Page 79 - ... corps ont formé, ni aucun des éléments dont ils sont 'sortis ; mais nous ne nous tromperons pas en disant que c'est un certain être invisible, informe, contenant toutes choses en son sein et recevant, d'une manière très-obscure pour nous, la participation de l'être intelligible ; un être, en un mot, très-difficile à comprendre.
Page 31 - A moins qu'il ne plaise à Dieu de vous envoyer quelqu'un pour vous instruire de sa part, n'espérez pas de réussir jamais dans le dessein de réformer les mœurs des hommes.
Page 29 - quelqu'un vienne nous instruire » de la manière dont nous devons » nous comporter envers les dieux
Page 30 - Je vous le dis ,,encore, celui dont nous parlons désire infiniment votre bien. „ — Alcibiade. Alors il me semble que je ferai mieux de re,,mettre mon sacrifice jusqu'au temps de sa venue.
Page 81 - Hébreu, à savoir que, d'après le Timée, 1° Dieu n'a pas créé la matière première des corps, c'est-à-dire la substance indéterminée ; 2° il n'a pas même créé la matière seconde, c'est-à-dire le chaos éternel ; 3" il a produit l'ordre du monde, mais non de toute éternité.
Page 190 - Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je ne suis plus qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit.
Page 96 - Si un autre royaume se trouvait en face du mien, et que les cris des coqs et des chiens s'entendissent de l'un à l'autre, mon peuple arriverait à la vieillesse et à la mort sans avoir visité le peuple voisin (1).

Bibliographic information