Recueil des circulaires, mandemens, etc. de mgr. Arbaud, précédé d'un aperçu par J. Aucel

Front Cover
1838
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 324 - Recevez le SaintEsprit. Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez.
Page 324 - Et alias oves habeo, quae non sunt ex hoc ovili : et illas oportet me adducere, et vocem meam audient, et fiet unum ovile, et unus Pastor.
Page xxv - Sulpice-Sévère, qui la raconte ainsi : « Auprès du monastère de Saint-Martin était une chapelle qu'on avait érigée sur le tombeau d'un prétendu martyr. La dévotion attirait un grand concours de peuple en ce lieu ; mais l'évêque ne- crut point légèrement à la sainteté des reliques qu'on y vénérait. Les informations qu'il fit auprès des anciens de son clergé augmentèrent encore ses doutes. Il se rendit au lieu dont il s'agit, avec quelques uns de ses religieux.
Page viii - ... 6. qui est parvenu jusqu'à vous ; comme il est aussi répandu dans tout le monde, où il fructifie et croît, ainsi qu'il a fait parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu selon la vérité; 7.
Page xxxv - Vers l'an 598, il fit un voyage à Rome pour visiter les tombeaux des saints apôtres, et fut honorablement reçu par saint Grégoire, qui occupait alors la chaire de saint Pierre. Ces deux grands hommes s'unirent ensemble par les liens de la plus étroite amitié; ils ne purent se séparer l'un de l'autre sans verser beaucoup de larmes , et ils ne se consolèrent que par l'espérance de se voir bientôt réunis dans le ciel. Saint Grégoire écrivit plusieurs lettres à saint Arige , et lui accorda...
Page 299 - A CES CAUSES, Le Saint nom de Dieu invoqué , et après en avoir conféré avec nos Vénérables Frères les Chanoines de notre Eglise Cathédrale r Nous avons Ordonné et Ordonnons ce qui suit : ARTICLE I".
Page 257 - Cet hérésiarque, reprochant à ses adversaires de se servir du mot oixeloTtjs pour désigner le rapprochement intime (familiaritas) de la nature divine et de la nature humaine dans la personne du Sauveur, énumérait ainsi les conséquences qui résultaient, selon lui, de l'emploi de cette expression.
Page 133 - Dans cette incertitude , que je veux pousser aussi loin qu'elle peut aller, il ya une chose qui m'arrête tout court. J'ai beau vouloir douter de toutes choses , il m'est impossible de pouvoir douter si je suis. Le néant ne saurait douter; et quand même je me tromperais , il s'ensuivrait par mon erreur même que je suis quelque chose, puisque le néant ne peut se tromper. Douter et se tromper, c'est penser. Ce moi qui pense, qui doute, qui craint de se tromper, qui n'ose juger de rien, ne saurait...
Page xxxvi - La plus commune opinion est qu'il mourut le 1er mai 604, à l'âge d'environ 69 ans. Lorsqu'il se sentit près de sa fin , il se fit porter devant l'autel de saint Eusèbe; puis, s'étant mis sur la cendre, il reçut le viatique du corps et du sang de J.-C.
Page 1 - Au clergé et aux fidèles de notre diocèse, salut et bénédiction en Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Bibliographic information