Dictionnaire universel des sciences morale, économique, politique et diplomatique; ou Bibliotheque de l'homme-d'état et du citoyen;

Front Cover
Chez les libraires associés, 1779

From inside the book

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 371 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. » C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 648 - Chinois juf> que dans ces occafions où la vertu femble n'exiger que de la juftice , & la juftice que de la rigueur. Les prifonniers font détenus dans des logemens propres & commodes , où ils font bien traités jufqu'au .moment de leur fentence. Souvent toute la punition d'un homme riche fe réduit à l'obligation de nourrir ou de vêtir pendant...
Page 661 - Tartares , qui a été fûrement plufîeurs fois conquife par eux, & qu'on a vue, tantôt efclave, tantôt indépendante des Chinois dont elle eft actuellement tributaire. Ils y portent du thé , de la porcelaine , des étoffes de foie , & prennent en échange des toiles de chanvre & de coton, & du ginfeng médiocre.
Page 121 - Il ya de mauvais exemples qui sont pires que les crimes; et plus d'états ont péri parce qu'on a violé les mœurs que parce qu'on a violé les lois.
Page 63 - C'eft -dans ce détroit que fe fait la pêche des Perles , qui fut autrefois d'un fi grand rapport. Mais on a tellement épuifé cette fource de richeiTes , qu'on n'y peut revenir que rarement.
Page 655 - Gardes de l'Empereur, le troifieme eft réfervé à tous les laboureurs de la province , qui accourent pour voir leur art honoré & pratiqué par le chef de l'Empire ; les mandarins occupent le quatrième. L'Empereur entre feul dans le champ, fe profterne & frappe neuf fois la tête contre terre pour adorer le Tien, c'eft-à-dire, le Dieu du Ciel; il prononce à...
Page 647 - Toute religion qui contredit ces deux guides de la vie humaine , ne vient point du ciel. Ce ciel eft Dieu : car les Chinois n'ont point de terme pour exprimer Dieu. Mais ce...
Page 639 - autant qu'il étoit poffible. La plupart n'ont confervé que la pente qu'exigeoit la facilité des arrofemens , regardés , avec raifon , comme un des plus grands moyens de l'agriculture. On n'y voit que peu d'arbres , même utiles, parce que les fruits déroberoient trop de fuc aux grains. Comment y trouveroit-on ces jardins remplis de fleurs , de gazons , de bofquets , de...
Page 675 - L'agrément du vernis répond à fa folidité. Il fe prête à l'or, à l'argent, à toutes les couleurs. On y peint des hommes , des campagnes, des palais , des chafles, des combats.
Page 671 - L'art d'élever les vers qui produifent la foie , de filer cette production , d'en fabriquer des étoffes, paffa de la Chine aux indes & en Perfe, où il ne fit pas des progrès rapides. S'il en eût été autrement, Rome n'eût pas donné jufqu'à la fin du troifieme fiecle une livre d'or, pour une livre de foie.

Bibliographic information