Conférence de droit social: le travail et le commerce

Front Cover
Mazaroz, 1882 - 116 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Et quiconque aura quitté sa maison, ou ses frères ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses champs, à cause de mon nom, recevra le centuple et possédera la vie éternelle.
Page 113 - Mais observe mes lois en l'abstenant des choses Que ton âme doit craindre, en les distinguant bien; En laissant sur le corps régner l'intelligence...
Page 22 - Jésus lui répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d'adultère; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage; 19. Honore ton père et ta mère; et tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 112 - Tour à tour ballottés par des vagues contraires, Sur une mer sans rive ils roulent, aveuglés, Sans pouvoir résister ni céder à l'orage.
Page 112 - Qu'ai-je fait? Si c'est mal, abstiens-toi : si c'est bien, persévère. Médite mes conseils; aime-les; suis-les tous : Aux divines vertus ils sauront te conduire. J'en jure par celui qui grava dans nos cœurs, La Tétrade sacrée, immense et pur symbole, Source de la Nature et modèle des Dieux. Mais qu'avant tout, ton âme, à son devoir fidèle, Invoque avec ferveur ces Dieux, dont les secours Peuvent seuls achever tes œuvres commencées.
Page 111 - Sois bon fils, frère juste, époux tendre et bon père. Choisis pour ton ami, l'ami de la vertu; Cède à ses doux conseils, instruis-toi par sa vie, Et pour un tort léger ne le quitte jamais; Si tu le peux du moins : car une loi sévère Attache la Puissance à la Nécessité.
Page 111 - Consulte, délibère, et choisis librement. Laisse les fous agir et sans but et sans cause. Tu dois dans le présent contempler l'avenir. Ce que tu ne sais pas, ne prétends point le faire Instruis-toi : tout s'accorde à la constance, au temps.
Page 112 - Veille sur ta santé : dispense avec mesure, Au corps les aliments, à l'esprit le repos. Trop ou trop peu de soins sont à fuir; car l'envie, A l'un et l'autre excès, s'attache également. Le luxe et l'avarice ont des suites semblables. Il faut choisir en tout, un milieu juste et bon.
Page 22 - Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 20 Le jeune homme lui dit: J'ai observé toutes ces choses-là dès ma jeunesse; que me manque-t-il encore? 21 Jésus lui dit: Si tu veux être parfait...
Page 111 - II t'est donné pourtant de combattre et de vaincre Tes folles passions : apprends à les dompter. Sois sobre, actif et chaste, évite la colère. En public, en secret, ne te permets jamais Rien de mal, et surtout, respecte-toi toi-même.

Bibliographic information