Histoire de l'hérésie des Albigeois, et de la sainte guerre entreprise contre eux (de l'an 1203 à l'an 1218)

Front Cover
J.-L.-J. Brière, 1824 - 399 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 23 - Satan , ennemi de la croix et persécuteur de l'Église, champion des hérétiques, oppresseur des catholiques , ministre de damnation , apostat de la foi , rempli de crimes , et vrai magasin de toute espèce de péchés. Un jour qu'il jouait aux échecs avec un chapelain , il lui dit tout en jouant : « Le Dieu de Moïse en qui vous croyez ne pourra vous aider à ce jeu ; et quant à moi, ajouta-t-il, que jamais ce Dieu ne me soit en aide ! » Une autre fois , comme il devait marcher du pays de...
Page 7 - L'auteur de l'Ancien-Testament, ils le traitaient de menteur, pour autant qu'il est dit en la Genèse : « En « quelque jour que vous mangiez de l'arbre de la « science du bien et du mal , vous mourrez de mort ; » et, ainsi qu'ils disaient, pour ce qu'en ayant mangé ils ne moururent pas, tandis pourtant qu'après avoir goûté du fruit défendu, ils ont été sujets à la misère de mort. Ce même auteur , ils l'appelaient aussi meurtrier, tant pour ce qu'il a brûlé les habitans de Sodome et...
Page 145 - Simon arrêta de pendre tous à un gibet; mais quand Amaury, le plus considérable d'entre eux, fut pendu, les fourches patibulaires, qui par la trop grande hâte n'avaient pas été bien plantées en terre, étant venues à tomber, le comte voyant le grand délai qui s'en suivait, ordonna de tuer les autres.
Page 39 - Narbonne, voyant qu'étaient morts les hommes de bien , l'évêque d'Osma , frère Pierre de Castelnau et frère Raoul , lesquels avaient été en ladite terre les promoteurs principaux et maîtres de la prédication ; remarquant , de plus , que cette prédication avait déjà accompli son cours pour majeure partie , sans avoir beaucoup profité , ains qu'elle avait été du tout frustrée des fruits desirés , ils délibérèrent d'en transmettre avis aux pieds du souverain pontife. 1 Le i0 mar
Page 61 - Dieu a commandé à ses anges de vous garder dans toutes vos voies ; ils vous porteront dans leurs mains , de peur que vous ne heurtiez votre pied contre la pierre ' ; » ce qui , indiqué de la sorte par disposition divine, fut très-manifestement prouvé par l'issue des choses.
Page 49 - L'AN de l'incarnation de Nôtre-Seigneur 1209, et le onzième du pontificat du seigneur pape Innocent, sous le règne de Philippe , roi des Français , aux environs de la fête de saint Jean -Baptiste, tous les Croisés prenant route des diverses parties de la France, animés d'un même esprit , et tout étant disposé avec prévoyance , se rassemblèrent auprès de Lyon , ville française. Parmi ceux qui s'y trouvèrent, ceux-ci passaient pour les principaux, à savoir : l'archevêque de Sens
Page 341 - ... entendait la messe, le pressant de venir sans délai au secours des siens , auquel ce dévot personnage : « Souffre, dit-il, que j'assiste aux divins mystères , et que je voie d'abord le sacrement, gage de notre rédemption. » II parlait encore qu'arriva un autre courrier , disant : « Hâtez-vous , le combat s'échauffe , et les nôtres ne peuvent plus longtemps en soutenir l'effort. » Sur quoi le très -chrétien comte : « Je ne sortirai , répondit-il , avant d'àvoir contemplé mon Rédempteur.
Page 386 - vos mains , avec toutes les terres qu'il possède , et à « vous livrer son corps et ses domaines , ou tout ce « qu'il vous plaira de ces domaines , pour ce sujet , « afin qu'il observe fidèlement , suivant son pouvoir , « Tordre du seigneur pape et le vôtre.
Page 368 - maître de la vie et de la mort , peut vous faire mou« rir subitement pour livrer , dans sa colère , à des « tourmens éternels , celui que sa patience n'a pu « porter encore à faire pénitence. Mais quand même « vos jours seraient prolongés, songez de combien de « sortes de maladies vous pouvez être attaqué « Qui êtes-vous pour refuser tout seul de signer la « paix , afin de profiter des divisions de la -guerre « comme les corbeaux qui se nourrissent de charo...
Page 355 - ... faisaient partie de la Provence prise en général , laquelle comprenait tout le pays où on parlait la langue provençale ou romaine ; de même que la France qui était l'autre partie du royaume renfermait toutes les provinces où on parlait français.