Histoire des sectes religieuses: qui sont nées, se sont modifiées, se sont éteintes dans les différentes contrées du globe, depuis le commencement du siècle dernier jusqu'a l'époque actuelle, Volume 2

Front Cover
Baudouin frères, 1828
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 411 - Saint-Esprit, les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendre'z
Page 234 - Cette doctrine pourra sembler paradoxale sans doute, et même ridicule, parce que l'opinion environnante en impose ; mais attendez que l'affinité naturelle de la religion et de la science les réunisse dans la tête d'un seul homme de génie : l'apparition de cet homme ne saurait être éloignée ; et peut-être même existe-t-il déjà. Celui-là sera fameux, et mettra fin au...
Page 235 - Christ était pénétré d'une profonde horreur pour les riches et les prêtres ; que la parole de Dieu, en abolissant l'esclavage, a anéanti le principe même de la propriété. Là où l'on peut...
Page 219 - me suis-je permis d'user de beaucoup de réserve dans cet écrit, et de m'y envelopper souvent d'un voile que les yeux les moins ordinaires ne pourront pas toujours percer , d'autant que j'y parle quelquefois de toute autre chose que de ce dont je parois traiter.
Page 450 - ... se donner le mérite de contribuer à la renaissance du culte, il disait que le christianisme qui était sorti de France avec les ecclésiastiques émigrés y rentrait avec eux. Ce mensonge choqua le clergé des deux partis restés en France, et les fidèles qui savaient qu'au milieu des tourments politiques, ils n'avaient pas été privés des secours essentiels de la religion. Ce concordat fut préconisé en vers et en prose ; il le fut à la tribune...
Page 206 - Dieu ne l'a pas détruit. Homme aveugle,, vous n'en « voyez pas la raison. C'est que Dieu combattait contre « Dieu. C'était la lutte d'une portion de la divinité contre « l'autre. » Je me rappelle qu'Albert expliquait à peu près de même le règne terrestre et transitoire du principe du mal, et que le chapelain de Riensenburg l'écoutait avec horreur, et traitait cette croyance de manichéisme.
Page 220 - L'Aurore Naissante, ou la Racine de la philosophie, de l'astrologie et de la théologie - P., an IX, 1800. 2 vol., in 8°. - De l'Esprit des Choses, ou Coup d'oeil philosophique sur la Nature des êtres et sur l'objet de leur existence ', ouvrage dans lequel on considère l'homme comme étant le mot de toutes les énigmes...
Page 348 - ... séduits ('), il ne semble pas qu'on puisse douter qu'une séduction si subtile ne vienne pas de mauvais prêtres ; et personne n'ignore l'endroit où le pape saint Grégoire regarde une armée de prêtres corrompus qui marcheront au-devant de l'Antéchrist, comme une espèce d'avant - coureur du mystère d'iniquité dans ces derniers temps.
Page 219 - C'est pour avoir oublié les principes dont je traite, que toutes les erreurs dévorent la terre, et que les hommes ont embrassé une variété universelle de dogmes et de systèmes. Cependant, quoique la lumière soit faite pour tous les yeux , il est encore plus certain que tous les yeux ne sont pas faits...
Page 167 - Gaffe , dominicain , et de dix à douze personnes des deux sexes qui formaient le petit nombre de leurs adeptes. » Ces miracles produisirent l'effet qu'ils en attendaient: ils leur attirèrent un grand nombre de prosélytes , surtout en filles et femmes. Elles se rassemblaient dans une grange pendant la nuit , et leur prêtre s'y rendait par la fenêtre. On entendait qu'il leur distribuait des coups à tort et à travers, et qu'elles en exprimaient leur satisfaction par des cris de joie ; elles...

Bibliographic information