La souveraineté pontificale selon le droit catholique et le droit européen

Front Cover
J. Lecoffre et cie, 1860 - 643 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 163 - Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.
Page 482 - Il connaît la sagesse humaine, toujours courte par quelque endroit ; il l'éclaire, il étend ses vues, et puis il l'abandonne à ses ignorances : il l'aveugle, il la précipite, il la confond par ellemême : elle s'enveloppe, elle s'embarrasse dans ses propres subtilités, et ses précautions lui sont un piège.
Page 53 - Paris, les Viennois, les Espagnols consentiraient à recevoir ses décisions ? On est donc trop heureux qu'il réside hors de chez soi, et qu'en résidant hors de chez soi, il ne réside pas chez des rivaux ; qu'il habite dans cette vieille Rome, loin de la main des empereurs d'Allemagne, loin de celle des rois de France ou des rois...
Page 53 - L'institution qui maintient l'unité de la foi , c'est-à-dire le Pape , gardien de l'unité catholique , est une institution admirable. On reproche à ce chef d'être un souverain étranger. Ce chef est étranger, en effet, et il faut en remercier le ciel. Quoi! dans le même pays, se figure-t-on une autorité pareille à côté du gouvernement de l'État?
Page 610 - Pour faire aimer, il faut entrer au fond des cœurs; il faut en avoir la clef; il faut en remuer tous les ressorts; il faut persuader, et faire vouloir le bien , de manière qu'on le veuille librement et indépendamment de la crainte servile. La force peut-elle persuader les hommes ? peut-elle leur faire vouloir ce qu'ils ne veulent pas...
Page 611 - Accordez à tous la tolérance civile , non en approuvant tout comme indifférent , mais en souffrant avec patience tout ce que Dieu souffre , et en tâchant de ramener les hommes par une douce persuasion.
Page 420 - Qu'on se représente quatre murs de boue desséchée, que la pluie, en tombant, rend sans peine à son état primitif; pour toit un peu de chaume , ou quelques coupures de gazon ; pour cheminée, un trou grossièrement pratiqué dans le toit, et le plus souvent la porte même du logis, par laquelle seule la fumée trouve une issue; une seule pièce contient le père, la mère, l'aïeul, les enfants ; point de meubles dans ce pauvre réduit: une seule couche, composée ordinairement d'herbe et de...
Page 236 - Mais l'unité catholique, qui exige « une certaine soumission religieuse de la part des nations chré« tiennes, serait inacceptable si le Pontife qui en est le dépositaire « n'était complètement indépendant; si au milieu du territoire que « les siècles lui ont assigné, que toutes les nations lui ont maintenu, « un autre souverain, prince ou peuple, s'élevait pour lui dicter des « lois. Pour le Pontificat, il n'ya d'indépendance que la souverai
Page 40 - Le pape n'est plus, comme dans les commencements le sujet de l'empereur; depuis que l'Église s'est répandue daos l'univers, il a à répondre à tous ceux qui y commandent, et par conséquent aucun ne doit lui commander; la religion ne suffit pas pour imposer à tant de souverains, et Dieu a justement permis que le père commun des fidèles entretint, par son indépendance, le respect qui lui est dû : ainsi donc il est bon que le pape ait la propriété...
Page 74 - Ces premiers Pontifes, en ne se mêlant des querelles temporelles que pour les apaiser, en avertissant les rois et les peuples de leurs devoirs, en reprenant leurs crimes, en réservant les excommunications pour les grands attentats, auraient toujours été regardés comme des images de DIEU sur la terre.

Bibliographic information