Mémoires de l'Académie de Stanislas

Front Cover
Grimblot et Veuve Raybois, 1863
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 441 - ... ces diverses substances, on n'en peut rencontrer la moindre trace dans les urines et la salive par lesquelles elles sont ordinairement éliminées et où on les retrouve constamment , lorsqu'elles ont été introduites même en quantité extrêmement faible dans l'organisme. 2° Les matières toxiques végétales (digitaline, et atropine) en dissolutions aqueuses , ne sont nullement absorbées par la peau; car le séjour prolongé dans des bains qui renferment des doses considérables de ces...
Page 149 - C'est à elle qu'on montre les grands mystères purs et la naissance même du Jour et de la Nuit. Car elle a des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre et une bouche qui est pour ne pas parler.
Page 466 - Arts de Marseille. Société d'Agriculture, Sciences et Arts de Meaux. Mémoires et analyses des travaux de la Société d'Agriculture, Commerce, Sciences et Arts de Mende. Mémoires de l'Académie impériale des Lettres, Sciences et Arts de Metz. Sommaire des travaux de la Société des Sciences médicales du département de la Moselle. Mémoires de la Société d'Histoire naturelle du département de la Moselle. Mémoires et Bulletin de la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Moselle.
Page 284 - Les hybrides stériles par eux-mêmes doivent-ils toujours leur stérilité à l'imperfection du pollen? Le pistil et les ovules sont-ils toujours susceptibles d'être fécondés par un pollen étranger convenablement choisi ? Observe-t-on quelquefois un état d'imperfection appréciable dans le pistil et les ovules? 4...
Page 440 - Je crois que les expériences que je viens de rapporter, me permettent d'établir les propositions suivantes : l°Les sels comme l'iodure de potassium, le chlorate de potasse, le prussiate jaune de potasse, le sulfate de fer ainsi que les matières colorantes de la rhubarbe en dissolution dans l'eau, ne sont aucunement...
Page 464 - Séance publique annuelle de l'Académie des Sciences, Agriculture, Arts et Belles-Lettres d'Aix. Bulletin de la Société d'Emulation du département de l'Allier. Mémoires de l'Académie royale des Sciences et Lettres d'Amsterdam.
Page 441 - ... de ces diverses substances, on n'en peut rencontrer la moindre trace dans les urines et la salive par lesquelles elles sont ordinairement éliminées, et où on les retrouve constamment lorsqu'elles ont été introduites, même en quantité extrêmement faible, dans l'organisme. 2° Les matières toxiques végétales (digitaline et atropine) en dissolutions aqueuses ne sont nullement absorbées par la peau ; car le séjour prolongé dans des bains qui renferment des doses considérables de ces...
Page 467 - Archéologie et du Comité du Musée lorrain. L>e Bon Cultivateur, publié par la Société centrale d'Agriculture de Nancy. Société de Saint-Vincent-de-Paul de Nancy. Société de Saint-François-Régis de Nancy. Annales de la Société académique de Nantes. Journal de la Section de Médecine de la Société académique de la Loire-Inférieure (à Nantes).
Page vii - ... Vous vous rappelez avec quelle sûreté de goût, avec quel sentiment sincère et profond de la vraie beauté, il y caractérise le génie de ce jeune Grec du dix-huitième siècle et sa poésie toute pleine de jeunesse, de lumière et de fraicheur, semblable, comme il dit en sa langue harmonieuse, Au vent sonore et frais qui troublait le feuillage Et faisait frémir l'onde, inspiration tout à la fois spontanée et savante d'une Muse un peu trop païenne, à laquelle il n'a manqué que d'être...
Page 203 - ... de fer qui ne manquerait pas d'être précipité dans cette circonstance. Sans doute, le sesqui-oxyde est également précipitable par les alcalis, mais une propriété qu'il possède à l'exclusion du protoxyde et qui va nous servir ici , c'est de résister à l'action déplaçante des oxydes alcalins lorsqu'il se trouve en présence d'une quantité suffisante d'acide tartrique.

Bibliographic information