Page images
PDF
EPUB

V. Retour de Terre-Sainte

en France.

Le retour se fait dans les mêmes conditions ou à peu près que l'aller, c.-à-d, que de Jaffa, Caïfa, ou Beyrouth, qui sont les ports où s'embarquent les pèlerins, on regagne Marseille, soit par la ligne d'Egypte, soit encore par celle de Smyrne. Mais je dois avertir les voyageurs que par la ligne de Smyrne on passe beaucoup plus de temps en mer, et que le voyage est plus coûteux.

Nota. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la manière de faire le Pèlerinage, s'adresser à l'un des Commissaires de Terre-Sainte.

SECTION 2o

AVANTAGES SPIRITUELS.

La Terre-Sainte possède de nombreux privilèges spirituels dont je me fais un devoir d'énumérer les principaux.

§ 1. INDULGENCES ATTACHÉES

AUX SANCTUAIRES DE LA TERRE-STE.

Nature des indulgences. Les indulgences accordées aux Lieux-Sts sont plénières ou partielles (1). Dans le courant de cet ouvrage la Croix grecque marque une indulgence plénière et la Croix latine † indique une indulgence partielle.

(1) Les indulgences partielles sont celles qui remettent une partie de la peine due au péché. Mais il ne faudrait pas croire que le bénéfice d'une indulgence de cette nature entraîne la libération d'un nombre de jours de Purgatoire égal au chiffre qu'elle indique; cette détermination de temps est relative, non pas à la peine à subir dans l'autre monde, mais à celle prescrite par les anciens canons pénitentiaux; ainsi l'indulgence de 40 jours, par exemple, est la rémission de la peine qu'on aurait rachetée par une pénitence canonique de 40 jours.-L'indulgence plénière au contraire est celle qui remet dans sa plénitude toute la peine temporelle due au péché, de sorte que, par le gain absolu de cette indulgence et sa parfaite application, l'âme devient aussi pure devant Dieu qu'au sortir de la régénération en Jésus-Christ par le Baptême. (Gousset. Théol. mor., T. 2. p. 606).

Conditions.

[ocr errors]

Pour gagner l'indulgence attachée au LieuSaint que l'on vénère, il suffit d'y réciter un Pater et un Ave. Application. Toutes les indulgences sont applicables aux âmes du purgatoire. (Bulle Unigeniti Filii Dei, 28 Janvier 1688, confirmée par Pie IX le 22 Février 1849).

§ 2. OBJETS DE PIÉTÉ VENANT

DE TERRE-SAINTE.

Il est d'usage parmi les fidèles de conserver avec vénération les images, médailles et autres objets qui ont touché les sanctuaires de Terre-Sainte. Je dois prévenir les Pèlerins que désormais les Indulgences, appelées Indulgences des Lieux-Sts, peuvent être appliquées aux croix, chapelets, rosaires, médailles, statuettes et autres objets de piété.

Objets indulgenciés.

Le Souverain Pontife Innocent XI, par sa bulle Unigeniti Filii Dei, en date du 28 Janvier 1688, avait établi que les croix, chapelets ou rosaires, qui auraient touché les Sanctuaires de Terre-Ste ou les reliques qu'on y conserve, seraient enrichis d'Indulgences; mais la S. Congrégation des Indulgences, en vertu des pouvoirs que lui a spécialement accordés N. S. Père le Pape Léon XIII, dans un décret daté du 18 Août 1895, a étendu le trésor des mêmes Indulgences non-seulement aux croix, chapelets ou rosaires, mais encore aux médailles, statuettes et à n'importe quel objet de piété (1).

D'après la déclaration de la S. Congrégation, approuvée par Innocent XIII, le 4 Juin 1724, tous les objets de piété perdent les indulgences qui y sont attachées, si on les vend ou si on les échange.

APPLICATION. Toutes les indulgences, attachées aux objets de piété venant de Terre-Sainte, sont applicables aux âmes du Purgatoire.

(1)..... ità ut non cruces tantum, aut coronæ, rosaria prouti huc usque, verum etiam numismata, parvæ statuæ atque pia devotionis objecta, quæ Torre Sanctæ loca aut reliquias ibidem existentes tetigerint, in posterum ditata maneant Indulgentiis..... die 18 Augusti 1895.

Catalogue des indulgences

attachées aux croix, chapelets, médailles et rosaires qui ont touché les Lieux Saints, et conditions requises pour les gagner.

1° Celui qui récitera, au moins une fois par semaine, la Couronne de Notre Seigneur ou de la Très-Sainte Vierge, le Rosaire ou le tiers du Rosaire, l'Office divin ou l'Office de la Sainte Vierge, l'Office des Morts, ou les sept Psaumes de la Pénitence, ou les Psaumes Graduels, celui qui a coutume d'enseigner aux autres les éléments de la foi, ou de visiter soit les prisonniers, soit les malades d'un hôpital, ou d'assister les pauvres, d'entendre la messe ou de la célébrer, s'il est prêtre; celui-là, avec un vrai repentir de ses fautes, pourra, après s'être confessé à un prêtre approuvé de l'Ordinaire, et avoir reçu le très saint sacrement de l'Eucharistie, gagner une indulgence plénière un des jours suivants, savoir: la fête de la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, celles de l'Epiphanie, de Pâques, de l'Ascension, de la Pentecôte, de la Très-Sainte Trinité et la Fête-Dieu; celles de la Conception, de la Purification, de l'Annonciation, de l'Assomption et de la Nativité de la Très-Sainte Vierge; celles de la Nativité de St Jean-Baptiste, des saints apôtres Pierre et Paul, André, Jacques, Jean, Thomas, Philippe et Jacques, Barthélemy, Matthieu, Simon et Jude, Matthias; de St. Joseph, et de la Toussaint; à condition d'adresser à Dieu de ferventes prières pour l'extirpation des hérésies et des schismes, pour l'augmentation de la foi catholique, pour la paix et la concorde des princes chrétiens, et pour les autres besoins de la sainte Eglise.

2° Celui qui accomplira les mêmes actes gagnera, à chacune des autres Fêtes de Notre Seigneur et de la Très-Sainte Vierge, une indulgence de sept ans et d'autant de quarantaines. Celui qui les fera un dimanche quelconque ou une autre fête de l'année, gagnera une indulgence de cinq ans et d'autant de quarantaines. Celui qui les fera, tout autre jour de l'année, gagnera une indulgence de cent jours.

3° Celui qui, recommandant son âme à Dieu à l'article de la mort, se repentant véritablement de ses fautes, s'étant confessé et ayant reçu la sainte communion, ou s'il ne peut se confesser et communier, ayant une sincère contrition, invoquera de bouche ou du moins de cœur, s'il n'a plus l'usage de la parole, le nom de JÉSUS, gagnera une indulgence plénière. 4° Celui qui, avant de célébrer la sainte Messe ou de recevoir l'Eucharistie, de réciter l'Office divin, ou l'Office de la Très-Sainte Vierge, fera quelque oraison préparatoire, gagnera, toutes les fois qu'il le fera, une indulgence de cinquante jours.

5° Celui qui visitera les prisonniers ou les malades des hôpitaux, pour les secourir par quelque bonne œuvre, ou qui enseignera la doctrine chrétienne dans l'église, ou même dans sa maison à ses enfants, parents ou domestiques, gagnera, toutes les fois qu'il le fera, une indulgence de deux cents jours.

I. P.

3

6° Celui qui a contume de réciter, au moins une fois la semaine, le Chapelet ou le Rosaire, l'Office de la Vierge ou celui des Morts, les Vêpres ou au moins un Nocturne avec les Landes, ou les sept Psaumes de la Pénitence avec les Litanies et oraisons qui les suivent, gagnera, chaque fois, une indulgence de cent jours.

7° Celui qui, entendant sonner la cloche d'une église, le matin, à midi ou le soir, dira l'Angelus, ou, s'il ignore cette prière, récitera l'Oraison Dominicale et la Salutation Angelique, ou qui, lorsqu'on donne vers la nuit le signal de prier pour les morts, dira à genoux le psaume De profundis, ou s'il ne le sait pas, récitera un Pater et un Ave, gagnera une indulgence de cent jours.

8° Celui qui, le vendredi, méditera dévotement sur la passion et la mort de Notre-Seigneur Jésus-Christ et récitera trois fois l'Oraison Dominicale et la Salutation Angélique, gagnera ce jour-là une indulgence de cent jours.

9° Celui qui, ayant un véritable repentir de ses fautes, prendra la ferme résolution de s'en corriger, examinera soigneusement sa conscience et dira trois fois dévotement le Pater et l'Ave Maria, en l'honneur de la TrèsSainte Trinité, ou dira, en mémoire des cinq plaies de Jésus-Christ, cinq fois le Pater et l'Ave Maria, gagnera cent jours d'indulgence.

10° Celui qui priera avec piété pour les fidèles malades qui sont à l'article de la mort, et qui dira pour eux au moins un Pater et un Ave Maria, gagnera une indulgence de cinquante jours.

Nota. Pour gagner les Indulgences des Lieux-Sts, il est indispensable de porter sur soi un des objets indulgenciés.

§ 3. MESSES VOTIVES.

Un Indult spécial permet de célébrer des Messes Votives dans les principaux Sanctuaires de Terre-Ste. Les Sanctuaires spécifiés dans l'Indult se divisent en Sanctuaires de première et de seconde classe.

Sanctuaires de première classe.

Dans les Sanctuaires de première classe il est permis aux prêtres de célébrer la Messe Votive avec Gloria (si le rite de la Messe l'exige) et Credo, sans faire aucune Commémoraison, tous les jours de l'année, excepté: 1° le jour de l'Epiphanie; 2° toute la Semaine Sainte; 3° le jour de Pâques; 4° le jour de l'Assomption; et 5° le jour de Noël. Les Sanctuaires de première classe sont:

> I. La Crypte de Nazareth (aux quatre autels). MISSA DE ANNUNTIATIONE B. M. V.

2. La Crypte de Bethléem (aux deux autels). MISSA DE OCTAVA NATIVITATIS D. N. J. C. Introitus: Puer natus est nobis. Evangelium: Pastores loquebantur. Præfatio de NaCommunicantes de communi.

tivitate.

munio, debet tolli verbum hodie, et dici:
Salvator mundi.

A Post-Comquia natus est

3. Le S. Cénacle (1). MISSA VOTIVA DE SS. SACRAMENTO, vel DE SPIRITU SANCTO.

4. La Crypte de l'Agonie. MISSA VOTIVA DE PASSIONE, vel MISSA ORATIONIS D. N. J. C. IN MONTE OLIVARUM.

5. L'Eglise de la Flagellation (à tous les autels). MissA VOTIVA DE PASSIONE, vel PRETIOSISSIMI SANGUINIS D. N. J. C. 6. La Chapelle du Crucifiement au Calvaire. Missa voTIVA DE PASSIONE DOMINI.

[ocr errors]

7. Le S Sépulcre de N. S. MISSA ut in die PASCHATIS. Præfatio propriu Communicantes et Hanc igitur de Sine Sequentia. In Oratione omittatur: ho

Communi.
dierna die.

8. Le Lieu de l'Ascension. MISSA DE ASCENSIONE. In Oratione omittatur: hodierna die. Communicantes de Communi.

9. Le Tombeau de la Ste Vierge. MISSA DE ASSUMPTIONE B. M. V.

10. L'Autel du Stabat au Calvaire. MiSSA VOTIVA VII DOLORUM B. M. V.

11. La Chapelle extérieure du Calvaire. MISSA VOTIVA VII DOLORUM B. M. V.

12. Au Lac de Tibériade. MISSA ut in VIGILIA SS. APOSTOLORUM PETRI ET PAULI. Oratio ut in die Cathedræ S. Petri : Deus qui Beato Petro etc. Commemoratio S. Pauli: Deus qui multitudinem gentium etc.

13. Au Lieu de la Nativité de S. Jean-Baptiste. MISSA NATIVITATIS S. JOANNIS BAPTISTE. Oratio ut sequitur: Deus qui honorabilem nobis Beati Joannis Nativitatem fecisti: da populis tuis spiritualium gratiam gaudiorum et omnium fidelium mentes dirige in viam salutis æternæ. Per Dominum etc.

(1) Aussi longtemps que le S Cénacle sera entre les mains des possesseurs actuels, on pourra dire la Messe Votive à proximité du Sanctuaire.

[ocr errors]
« PreviousContinue »