Page images
PDF
EPUB

jusqu'à un certain point, parce que les décisions émanées de son autorité spirituelle ne sont promulguées qu'après avoir reçu la sanction du Moufti, chef des Ulémas. Les Ulémas ou docteurs de la loi, se sont depuis longtemps déjà emparés d'une grande partie de l'autorité spirituelle. Leurs fonctions consistent à expliquer le Coran, à présider aux exercices de la religion, à surveiller l'éducation des princes, à rendre la justice au peuple. Le corps des Ulémas comprend: 1o les Imams, qui sont théologiens et prédicateurs; 2° les Mouftis, qui sont jurisconsultes; et 3° les Cadis qui sont juges. La législation politique, qui remonte presqu'en entier à Soliman ler, prend le nom de Kanoun. L'ensemble de la législation civile et religieuse, appelé le Chériat, se compose de quatre parties: 1° le Coran; 2o la Sounna; (tradition); 3° l'Idjma el-Oummet (décisions des premiers Khalifes sur certains points de religion et de droit); 4° le Kyass (recueil de décisions de jurisprudence). Le corps des Ulémas est dépositaire de cet ensemble de législations, et pour faire face aux exigences diverses que lui impose son double caractère, il s'est divisé en prêtres et en juges. Les Ulémas ont à leur tête le Moufti Cheïkh el-Islam (l'Ancien de l'Islamisme), dont les interprétations de la loi constituent une obligation essentielle. C'est lui qui sanctionne et rend exécutoire par son Fétoua toute ordonnance émanée de l'autorité suprême.

2o RELIGIONS DONNANT LES DROITS DE CITOYEN.

1o Les Druses. Ils reconnaissent un seul Dieu et, d'après les renseignements que j'ai pris auprès d'eux, ils prétendent vivre selon les seules lois de la nature. Ils savent qu'il faut aimer Dieu par-dessus tout, puisqu'il est le Créateur et le Maître de tout ce qui existe, et reconnaissent que toute injustice lui déplaît. La polygamie leur est défendue, ainsi que l'ivresse. En général tous les vices sont détestés par eux, principalement lorsqu'ils sont le fait d'un homme qui a passé l'âge de trente ans. Les Druses se rassemblent une fois par semaine pour louer le Seigneur. Chez eux personne n'est exempt du travail, par la raison que Dieu veut que tout le monde s'occupe à des choses utiles. Quoique les Druses ne soient pas disciples du Coran, ils font assez bonne contenance vis-à-vis des Musulmans.

[ocr errors]

2' Les Métoualis. Ils sont confondus pour ainsi dire avec les Mahométans. Ils croient seulement à Ali, cousin et

gendre de Mahomet. Ils vivent d'après le Coran et fréquentent les mêmes mosquées.

Il arrive quelquefois qu'ils manifestent publiquement de la répugnance pour Mahomet; mais ces manifestations sont toujours punies. Aussi n'oseraient-ils pas insulter formellement le Prophète, sachant bien que par là ils s'attiraient la peine capitale, laquelle serait exécutée dans le plus bref délai.

Israélites.

3 RELIGIONS TOLÉRÉES.

Les juifs habitant la Palestine n'observent plus la stricte loi de Moïse; du reste cette observance rigoureuse leur est devenue impossible depuis qu'ils n'ont plus ni roi, ni temple, ni autel. Ils en gardent seulement une partie mitigée et enseignée dans le talmud.

Les Israélites sont divisés en trois branches distinctes l'une de l'autre.

La première branche est celle des séphardimes; ils se rattachent par leur origine aux Juifs chassés d'Espagne, en 1497, par Ferdinand et Isabelle, et obéissent à un rabbin.

Ceux de la seconde sont appelés Achkenazimes, et se composent d'Israélites allemands, russes et polonais, dont quelquesuns sont attirés par des motifs religieux mais le plus grand nombre obéit à l'appât des aumônes que leur prodiguent leurs coréligionnaires d'Europe. Ils sont protégés par différents consuls et s'adonnent au commerce ou à des métiers manuels.

Enfin les Caraïtes forment la troisième branche. Ces derniers rejettent le Talmud et se contentent de l'ancien Testament. Ils sont supérieurs aux autres par leur instruction et leur moralité.

Les Juifs obéissent à un Grand-rabbin ou Khakham-bachi chargé de défendre leurs intérêts au divan local et à la Sublime-Porte. Le Grand-rabbin est assisté d'un Conseil de six membres, dont trois rabbins et trois laïques. La justice est rendue par un tribunal Bet-din composé de trois membres. Chrétiens. Les chrétiens se divisent en deux fractions principales qui sont: les catholiques et les sectes chrétiennes.

1° Catholiques.

Les catholiques se composent de Latins, de Maronites, de Grecs et d'Arméniens unis, de Cophtes et de Syriens non séparés.

2° Sectes chrétiennes.

Les non-catholiques, c'est-à-dire tous ceux qui ne croient pas aux dogmes de notre Ste Religion, tels que les enseigne, l'Eglise Romaine, dont le Pape successeur de St Pierre est le chef suprême, sont:

1 les disciples de Photius;

2 les Arméniens séparés;

3" les Cophtes désobéissants à Rome;

4" les Syriens Jacobites (non-unis);

5 les Protestants qui sont fractionnés en une multitude de sectes.

7. Agriculture.

Ce pays possède dans son fonds des conditions vraiment exceptionnelles de fécondité et de richesse. Les produits de l'Orient et ceux des régions plus tempérées pourraient s'y confondre dans une heureuse union. Aux avantages du climat, se joint la commodité que lui offre l'immense littoral de la Méditerannée, en lui fournissant des débouchés nombreux et faciles avec l'Asie, l'Afrique et l'Europe. Et ce pays si favorisé par la nature est frappé de stérilité !... A quoi tient ce triste état de choses? A des causes nombreuses et invétérées. La race arabe qui habite en général ces contrées, race issue d'Ismaël, est avant tout guerrière et pillarde. Elle possède des troupeaux qu'elle fait paitre çà et là; mais elle ne veut se fixer nulle part pour se livrer à l'agriculture. Il lui est plus agréable de courir par monts et par vaux sans avoir jamais d'habitation fixe. Le Coran ne lui défend pas l'agriculture; tout au plus serait-il défavorable à la culture de la vigne par l'abstention complète de vin qu'il impose à ses disciples. Mais l'agriculture demande des habitudes de travail, des soins et des prévisions que l'homme n'arrive à obtenir que par une longue pratique. Le jour où s'acquerront ces habitudes, les richesses sortiront du sol, et les choses changeront bientôt de face. Jusque-là ce sera toujours la stérilité et la désolation prédite par le prophète Jérémie au chap. XII, v. 11: « Ils ont renversé la terre; et elle pleure, voyant que je l'ai abandonnée. Elle est dans une extrême désolation, parce qu'il n'y a personne qui ait le cœur attentif. »

8. Monnaie du pays.

1. Cours des monnaies étrangères.

Les pièces d'or et d'argent de France, de Belgique, d'Angleterre, d'Autriche, d'Italie, de Russie et les pièces d'or d'Egypte ont seules cours, en ce moment-ci, en Palestine (1).

2. Valeur des monnaies. Toutes les monnaies, tant celles du pays que celles de l'étranger, ont quatre différentes valeurs. Ces valeurs sont 1° Khâlça (lorsqu'on paie en pièces d'or ou d'argent); 2° Maghchoucheh (lorsqu'on paie en pièces - de billon); 3° Ságh (tarif imposé au commerce par le gouvernement, mais qui n'est presque pas suivi); 4° Choûrouk ou mieux Aemleh dâredjeh (valeur effective dans le commerce). Les trois premières valeurs restent invariables, mais la quatrième varie souvent selon les circonstances et les diverses localités. OBSERVATION. Les voyageurs, qui passeront des accords, feront bien d'établir que les paiements auront lieu en francs; dans les localités ou les francs sont inconnus, on s'informera préalablement de la valeur en piastres de telle ou telle pièce de monnaie.

[ocr errors]

(1) On trouve toujours dans les bazars des changeurs qui, moyennant an bénéfice de 1 ou 2 0/0 achètent les monnaies d'or et d'argent de n'importe equel pays.

Provenance

Tarif des Monnaies, d'après leur valeur
à Jérusalem.

[blocks in formation]
[blocks in formation]

livre

L'Osmanli ou
turque (en or) subdivisé
en 1/2 et en 1/4

Le Medjidi (en argent)

22 90 100

subdivisé en 1/2 et en 1/4 4 20 19
Le Vâzari (en billon)

subdivisé en 1/2.

[ocr errors]

Ottomanes. Le Bechlik (en billon)

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

101

[blocks in formation]

55

[blocks in formation]

20

86 27

5

or) subdivisée en 1/2. 25 20 109
Le shelling (en argent) 1 20

La pièce d'or

Le rouble (en argent) subdivisé en 3/4 en 1/2 et en 1/4

[ocr errors]

La pièce de 20 kopeks (en argent)

La pièce d'or de 8 florins (20 francs) subdivisée en 1/2.

Le Ducat (en or)

[ocr errors]

20 25 87 20

[ocr errors]

48

211

201

86 20

11 50 50

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
« PreviousContinue »