Notes sur le Concile de Trente, touchant les points les plus importants de la discipline ecclesiastique & le pouvoir des evêques, les décisions des saints peres, des conciles & des papes, & les résolutions des plus habiles avocats sur ces matieres: Avec une dissertation sur la reception & l'autorité de ce concile en France

Front Cover
F. Foppens, 1708 - 345 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 3 - ... seront encore obligés d'obtenir permission de leurs supérieurs, qui feront la revue de ces livres suivant la forme de leurs statuts. Ceux qui les débiteront ou feront courir en manuscrits sans être auparavant examinés et approuvés, seront sujets aux mêmes peines que les imprimeurs; et ceux qui les auront chez eux ou les liront, s'ils n'en déclarent les auteurs, seront eux-mêmes traités comme s'ils en étaient les auteurs propres. Cette approbation que nous désirons à tous les livres,...
Page 17 - Ceux qui feront emploïezauxleçons publiques de l'écriture fainte , jouiront pleinement & paiiîblement , quoiqu'abfens , de tous les privilèges accordez par le droit commun pour la perception des fruits de leurs prébendes & bénéfices , comme aufli leurs écoliers pendant qu'ils étudieront, cxxxrx.
Page 291 - ... statuts et commis visitateurs pour faire exécuter, garder et observer ce qui aura été arrêté pour la discipline régulière ; et en cas de refus ou délai , y sera pourvu par l'évêque.
Page 114 - ... autrement ; avec application , « pour l'entretien defdits vicaires , d'une portion « du revenu, comme du tiers , plus ou moins, félon *' la prudence des ordinaires , à prendre même fur « un fond certain , fans que perfonne à cet égard fe « puifle mettre à couvert par aucunes appellations , «« privilèges , exemptions , même avec commifïion « exprefle des juges , ni par leur défenfe.
Page 77 - Chacun sera ordonné par son propre évêque; et si que qu'u» demande d'être ordonné par un autre, il ne lui pourra être permis, sous quelque prétexte de rescrit général ou spécial, ni quelque privilège que ce puisse être, d'être ordonné, même au temps prescrit, si premièrement sa probité et ses bonnes mœurs ne sont certifiées par le témoignage de son ordinaire. Autrement, celui qui l'aura ordonné sera suspens...
Page 291 - L'article trente dit qu'en tous monafteres réguliers tant d'hommes que de femmes, les religieux & religieufes vivront en commun , & félon la règle en laquelle ils ont fait...
Page 274 - Si donc l'Église, représentée par les conciles, par le pape et par les évêques, a le droit d'établir des empêchements qui annulent le mariage, elle aura le pouvoir de faire des lois civiles qui regardent purement le temporel. Ce qui causerait un renversement et une confusion des puissances ecclésiastique et séculière.
Page 281 - Le mariage est un sacrement, mais un sacrement dépendant du contrat civil; de manière que lorsque le contrat est nul par défaut du consentement légitime, le sacrement n'y peut être attaché, non plus que la forme ne peut subsister sans la matière. » II est vrai que le sacrement est une chose spirituelle, dépendante uniquement de la puissance de...
Page 265 - ... plus efficace pour ce fujet, fuivant les termes du concile de , Latran tenu fous Innocent III. ordonne ledit faint concile , qu'à l'avenir avant que l'on contracte mariage, le propre curé des parties contractantes annoncera trois fois publiquement dans l'églife pendant la méfie...
Page 264 - ... particulièrement l'état misérable de damnation où vivent ceux qui, ayant quitté la première femme qu'ils avaient épousée clandestinement, en épousent publiquement une autre, et passent leur vie avec elle dans un adultère continuel; auquel mal...

Bibliographic information