Abrégé De L'Histoire Ecclésiastique: Contenant Les événemens considérables de chaque siècle, Avec Des Refléxions

Front Cover
Aux dépens de la Compagnie, 1755
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 280 - Dieu m'a ôté un tils qu'il m'avoit donné. Falloit-il me faire ce reproche , à moi , qui ai tant de milliers d'enfans dans toute la Chrétienté ? Toute la France , ajoute-t-il , connoît la pureté de ma foi , ma patience , ma vigilance-, ma modération , & mes travaux continuels pour le fervice de l'Eglife. J'en ai donné des preuves illuftres dès ma première jeunette.
Page 319 - ... parvenues comme de main en main jusqu'à nous; le saint concile, suivant l'exemple des Pères orthodoxes, reçoit tous les livres, tant de l'ancien que du nouveau Testament, puisque le même Dieu est auteur de l'un et de l'autre ; aussi bien que les traditions, soit qu'elles regardent la foi ou les mœurs, comme dictées de...
Page 233 - Il fut fi content de lui-même d'avoir fi bien prouvé le fens littéral des paroles de Notre - Seigneur , qu'il ne put s'empêcher de s'en glorifier. Les Papiftes eux-mêmes , dit-il dans une Lettre à Hofpinien , font forcés d'avouer que j'ai défendu beaucoup mieux qu'eux la doftrine du fens littéral. Et en effet , je fuis fur que quand on les auroit tous fondus enfemble , ils ne la pourraient jamais foutenir auflî fortement que je l'ai fait.
Page 402 - > ce procédé ne m'étonne point , & Dieu veuille » que ma femme , mes enfans & mes amis que » mes malheurs expofent à un plus grand péril , » ne s'épouvantent pas plus que moi : car tout ce » qu'on donnera à l'ennemi à ma confidération , » fera perdu pour eux & ne me fervira de rien. « Un vieillard déjà cafle & qui doit mourir bien» tôt , nca pas befoin d'un petit nombre de jours « qu'on peut lui accorder pour prolonger fa vie.
Page 351 - ... anathême. XXXII. Si quelqu'un dit que les bonnes œuvres d'un homme juftifié, font tellement les dons de Dieu, qu'elles ne foient pas aufli les mérites de cet homme juftifié ; ou que par ces bonnes œuvres qu'il fait par le fecours de la grâce de Dieu & par les mérites de Jefus-Chrift, dont il eft un membre vivant , il ne mérite pas véritablement une augmentation de grâce , la vie...
Page 97 - Il vouloit que ce qui nous justifie, et ce qui nous rend agréables aux yeux de Dieu, ne fût rien en nous; mais que nous fussions justifiés parce que Dieu nous imputoit la...
Page 442 - ... les regardent comme leurs enfants et comme leurs frères, et qu'ils mettent toute leur application à tâcher de les détourner du mal, par leurs exhortations et leurs bons avis, pour n'être pas obligés d'en venir aux châtiments nécessaires, si une fois ils étaient tombés.
Page 555 - Non, monsieur. Le cardinal de Lorraine est un second pape. Viendra-t-il au concile parler de la pluralité des bénéfices, lui qui a trois cent mille écus en bénéfices...
Page 618 - Supérieurs permettront aux particuliers l'ufage des meubles , de telle manière que tout réponde à l'état de pauvreté qu'ils ont vouée , qu'il n'y ait rien de fuperflu, »iais que rien auffi du néceflaire ne leur foit refufé.
Page 346 - ... péchés, ou qu'elles méritent la haine de Dieu; ou que plus un homme s'efforce de se disposer à la grâce , plus il pèche grièvement : qu'il soit anathème.

Bibliographic information