La Suisse allemande et l'ascension du Moench, Volume 1

Front Cover
Joël Cherbuliez, libraire-éditeur, 1856
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 76 - Car toutes les fois que vous mangerez ce pain , et que vous boirez ce calice , vous annoncerez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.
Page 38 - ... teurs de Dieu , les accablent d'opprobres , les • maudissent, les excommunient, les emprisonnent « et les tuent? Il leur arrive ce qui est arrivé aux « prêtres des juifs : ils pensaient pouvoir étouffer « et vaincre la vérité qui est toujours victorieuse, « ignorant que le propre et l'essence même de la « vérité est que, plus on tente de l'obscurcir, plus • elle brille, et plus on veut la comprimer, plus « elle croît et s'élève. Le pontife, les prêtres, les « scribes et...
Page 352 - Si quelqu'un scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui pendît au cou une de ces meules qu'un âne tourne, et qu'on le jetât au fond de la mer.
Page 54 - Romains, etc., à tous princes ecclésiastiques et séculiers, etc., et à tous autres sujets, salut. Nous vous recommandons d'une pleine affection, à tous en général et à chacun de vous en particulier, l'honorable maître Jean Huss, bachelier en théologie et maître es arts, porteur des présentes, allant de Bohême au concile de...
Page 57 - Cbrist a souffert pour ses bien-aimés; faut-il donc « nous étonner qu'il nous ait laissé son exemple afin « que nous souffrions patiemment nous-mêmes toutes « choses pour notre propre salut? Il est Dieu, et nous « sommes ses créatures; il est le Seigneur, et nous « sommes ses serviteurs ; il est le maître du monde, «et nous sommes de chétifs mortels; il n'a besoin «de rien, et nous sommes destitués de tout; il a « souffert, pourquoi ne souffririons-nous pas, surtout « lorsque la...
Page 75 - pour le chef qui la dirige, pour le cœur qui » la vivifie par la grâce, pour la fontaine qui » l'arrose des sept dons de l'Esprit-Saint, pour » le refuge à jamais suffisant et impérissable au...
Page 37 - excommunié comme hérétique, qu'ils ont » chassé de leur ville et crucifié comme un » maudit. Si donc le Christ a supporté de » telles choses de la part des prêtres, lui qui a » guéri toutes les langueurs par sa seule parole, » sans aucune récompense terrestre, lui qui a » chassé les démons, ressuscité les morts et » enseigné la loi de Dieu, lui qui n'a fait de » tort à personne, qui n'a commis aucun péché » et qui a tout souffert des prêtres, seulement » parce qu'il a...
Page 80 - Michel Causis était là tenant un papier, et stimulant le patriarche pour me forcer à répondre à ses questions ; et, pendant ce temps, quelques évêques entrèrent. Michel a inventé quelque chose de nouveau. Dieu a permis que Paletz et lui s'élevassent contre moi pour mes péchés : le premier scrute mes lettres et mes écrits, et Paletz rapporte tous les entretiens que nous avons eus ensemble il ya beaucoup d'années.
Page 37 - ... dans notre humanité; il est venu en aide à nous, pauvres pécheurs, supportant la faim, la soif, le froid, le chaud, l'insomnie, la fatigue ; il a souffert en nous instruisant des douleurs et de graves opprobres de la part des prêtres et des scribes...
Page 28 - Balbinus, qui d'ail• leurs ne lui est point favorable, était plus subtil « encore qu'éloquent; mais la modestie et la sévérité « de ses mœurs, sa vie austère et irréprochable, son « visage pâle et mélancolique, sa grande douceur et « son affabilité envers tous, même envers les plus «humbles, persuadaient mieux que la plus grande

Bibliographic information