Le prédicateur de l'amour de Dieu: Ouvrage posthume

Front Cover
Duprat-Duverger, 1813 - 423 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 250 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. C'est là le plus grand et le premier commandement.
Page 10 - Fils. 10 Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage de Dieu en soi-même; celui qui ne croit point à Dieu, le fait menteur; car il n'a pas cru an témoignage que Dieu a reudu de sun Fils.
Page 302 - vous, pauvre, petit, dénué de tout. Je ne suis rien, je n'ai rien, je ne puis rien; je suis là à vos pieds, plongé dans mon néant. Je voudrais avoir quelque chose à vous offrir, mais je ne suis que misère. Vous, vous êtes mon tout, vous êtes ma richesse ! « Mon Dieu, je vous remercie d'avoir voulu que je ne fusse rien devant vous. J'aime mon humiliation, mon néant. Je vous...
Page 388 - O mon Dieu, je vous aime ; et c'est parce que je vous aime, que je ne veux rien négliger de ce que vous m'ordonnez, rien omettre de ce q«e vous desirez de moi.
Page 247 - ... 0 Beauté toujours ancienne et toujours nouvelle, que je vous ai connue tard, que je vous ai aimée tard! Vous dépeindre, Messieurs, la ravissante figure de l'Homme-Dieu, montant au ciel, ce serait témérité de ma part.
Page 38 - L'homme qui n'estime pas comme une chose digne de mépris, tout ce qui n'est pas Dieu, n'a pas le goût de la vérité, et il ne parviendra point à la solide grandeur.
Page 2 - La loi oblige lès hommes d'aimer leur prochain; elle leur commande d'aimer certaines i personnes plus étroitement que d'autres, comme leurs père et mère : celui qui aime Dieu de tout son cœur, satisfait à cette obligation; mais c'est purement-pour Dieu, par rapport à lui, etparce^ rjuHl le -veut.
Page 3 - Dieu ; c'est de desirer de jouir éternellement de Dieu, non parce qu'il est le souverain bien de l'homme, mais parce qu'il est en lui-même le souverain bien...
Page 41 - Salomon veut prouver, que tout ce qui est dans le monde n'est que vanité et qu'affliction d'esprit, qu'il n'ya qu'une seule chose de solide et sur laquelle l'homme puisse faire quelque fond: c'est sur la crainte de Dieu, sur l'observation de ses loix, sur l'attente de ses jugemens.

Bibliographic information