Lettres edifiantes et curieuses: ecrite des missions etrangères, Volume 10

Front Cover
Chez Nicolas Le Clerc, 1732
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 202 - Tout consiste dans le consentement mutuel des parens de ceux qui s'épousent , et dans quelques présens que fait le mari au père , ou au plus proche parent de celle qu'il veut épouser. On ne compte pour rien le consentement de ceux qui contractent ; et c'est une autre coutume établie parmi eux , que le mari suit sa femme partout où elle veut habiter. Quoiqu'ils admettent la polygamie , il est rare qu'ils aient plus d'une femme , leur indigence ne leur...
Page 188 - ... mettre à couvert de l'inondation , fait que leurs cabanes sont fort éloignées les unes des autres. Outre cette incommodité , ils ont encore celle du climat dont l'ardeur est excessive : ce n'est pas...
Page 202 - VIII, p. 71.) Chez les Guaranis (au Paraguay) la polygamie n'est pas permise au peuple; mais les caciques peuvent avoir deux ou trois femmes. (Ibid., p. 261.) 10°...
Page 368 - Nous avons tâché de remédier à un abus si criant , et à plusieurs autres semblables , dont il serait trop long de faire ici le détail. Trois semaines se passèrent dans les exercices ordinaires de notre Mission ; comme nous étions sur le point de retourner à la ville , nous donnâmes un de nos Catéchismes Grecs à...
Page 303 - ... cabane pour y passer la nuit. Nous la fîmes avec beaucoup de négligence, parce que le ciel paraissait fort serein : nous nous en repentîmes ; car nous y fûmes pendant trois heures exposés à la neige. Le 1 1, nous arrivâmes à notre camp, où tout était fort avancé pour le siège.
Page 164 - Pour ce qui est de la racine , il faut la faire bouillir un peu plus que le thé , afin de donner le temps aux esprits de sortir ; c'est la pratique des Chinois quand ils en donnent aux malades , et ils ne passent guère la cinquième partie d'une once de racine sèche.
Page 168 - Leaotong dans nos anciennes cartes, par une barriere de pieux de bois qui renferme toute cette province, & aux environs de laquelle des Gardes rôdent continuellement pour empêcher les Chinois d'en fortir, & d'aller chercher cette racine. Cependant , quelque vigilance qu'on y apporte , l'avidité du gain...
Page 243 - Le terroir paroît aussi y être plus fertile que partout ailleurs : on y voit quantité de collines, ce qui fait croire que le blé, le vin et les autres plantes d'Europe y croîtraient...

Bibliographic information