Nouvelle étude de jetons

Front Cover
Chez M. Dejussieu, 1850 - 184 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Saint-Quentin et à tous autres de pareilles compagnie , de se pourvoir et de faire procédures ou demandes ailleurs qu'au siège général de la connétablie et maréchaussée de France , à la table de marbre du palais à Paris, à peine de nullité , de 500 livres d'amende et de tous dépens, dommages et intérêts (1).
Page 150 - Même chiffre surmonté de la couronne royale. \ nommée d'abord palatine, et qu'on qualifia plus tard de sainte à cause des précieux objets de vénération qu'elle renfermait. Au palais de la Cité, les ducs de France, les comtes de Paris et les rois eurent la chapelle de Saint-Barthélemy. L'empereur Baudoin ayant vendu à saint Louis la couronne d'épines qui avait, dit-on, servi à la Passion de NSJ-C., le pieux monarque résolut de lui élever un temple digne de recevoir toutes les richesses...
Page 124 - En 1577, les officiers de la cour des monnaies firent saisir les piles et trousseaux qui servaient à cet usage , mais l'affaire fut portée par appel au Parlement, et sur les conclusions du procureur général, la cour fit main-levée aux appelants des piles, trousseaux et méreaux, saisis et mis es coffres du roi pour en user par les appelants aux distributions ordinaires, et leur fit défense en même temps de les exposer ni de s'en servir pour d'autres usages. des moines, s'assemblaient pour...
Page 53 - ... un troisième par lequel le roi ordonne que, lorsqu'il y aurait une place vacante dans les tribunaux de justice, les juges eussent à présenter trois candidats parmi lesquels Sa Majesté choisirait.
Page 150 - Les ducs, les comtes avaient autrefois, auprès ou dans l'enceinte de leurs châteaux ou palais, une chapelle toujours qualifiée de sainte. Dans le voisinage ou dans l'enclos du palais de la Cité, les ducs de France, les comtes de Paris et les rois eurent la chapelle de Saint-Barthélemy, qui, pendant quelque temps, a porté le nom de SaintMagloire, et, en outre, les chapelles de Saint-Georges, de Saint- Michel, et celle de Saint-Nicolas, que Louis VII fit réparer et à laquelle il donna le nom...
Page 76 - Notre-Dame; les armes de la ville furent longtemps celles de la révolution communale, d'azur à une Bellone d'argent, debout , tenant de la main droite une épée nue et la gauche appuyée sur la poitrine...
Page 52 - ... gouvernement à la mort du roi : mais Antoine, lent et irrésolu, tarda à venir ; et, quand il arriva, le catholicisme s'était emparé du pouvoir sous deux hommes qui, avec une profonde intelligence de leur temps et de leur pays, l'avaient pris hautement pour bannière. Ces deux hommes étaient le duc de Guise et le cardinal de Lorraine. Oncles de Marie Stuart (3), et toutpuissants sur son esprit, ils n'eurent pas de peine à captiver le jeune roi, qui adorait sa femme, et qui n'aimait ni l'impérieux...
Page 107 - Ecartelé : aux 1 et 4, semé de fleurs de lgs d'or, à la tour d'argent maçonnée de sable, qui est de la Tour; au 2, d'or à trois tourteaux de gueules, qui est de Boulogne; au 3, coticé d'or et de gueules, qui est de Turenne ; sur le tout : parti rf'Auvergne et de Bouillon.
Page 76 - C'est ainsi que la ville a quitté ses anciennes armoiries pour prendre le sceau du Chapitre de la Collégiale, en mettant un pampre de raisins à la main de l'enfant Jésus, au lieu de la...
Page 57 - ... que de river des fers si généreusement brisés, on préféra une guerre ouverte à une paix trompeuse. Après la rupture du traité de Cologne, les Etats firent frapper, en 1580, la représentation de leurs sentiments. La branche d'olivier, symbole trompeur du roi d'Espagne, déguise le collier que celui-ci se prépare à passer au cou du lion, et le revers indique la délivrance des provinces unies des rigueurs de l'inquisition.

Bibliographic information