Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Ma fin , si c'est elle qui s'approche, est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le bord de mon lit, avec notre père et Frédéric, j'aurais l'âme brisée, et ne verrais pas venir la mort avec cette résignation et celte sérénité. —... "
Revue de linguistique et de philologie comparée - Page 217
1882
Full view - About this book

L'Inde pittoresque, Part 51

Louis Enault - 1861 - 602 pages
...pour nous instruire au courage, ces dernières lignes, écrites à son frère d'une main défaillante. verrais pas venir la mort avec cette résignation...! Mais je suis épuisé par cet effort d'écrire. l1 faut vous dire adieu ! — Adieu ! oh ! que vous êtes aimés de votre pauvre Tictor ! — Adieu...
Full view - About this book

Mes mémoires: 1.-10. sér, Volumes 9-10

Alexandre Dumas - 1863
...fin, si c'est elle qui approche, est douce et tranquille. Si lu étais là, assis sur le bord demon lit, avec notre père et Frédéric, j'aurais l'âme...mort avec cette résignation et cette sérénité. Consolr-toi, console notre père, consolez-vous mutuellement, mes amis. » Mais je suis épuisé par...
Full view - About this book

Correspondance inédite de Victor Jacquemont avec sa famille et ses ..., Volume 1

Victor Jacquemont - 1867 - 426 pages
...et dont je cite textuellement les dernières lignes: « Ma fin , si c'est elle qui s'approche , est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le...père et Frédéric , j'aurais l'âme brisée , et je ne verrais pas venir la mort avec cette résignation et cette sérénité. — Console-toi, console...
Full view - About this book

Journal des demoiselles

1869 - 424 pages
...père & Frédéric, j'aurais l'âme brisée, & ne verrais pas venir la mort avec cette résignation & cette sérénité. Console-toi, console notre père,...» Mais je suis épuisé par cet effort d'écrire. U faut vous dire adieu ! adieu ! oh 1 que vous êtes aimés de votre pauvre Vicier! Adieu pour la der...
Full view - About this book

Mes mémoires, Volume 10

Alexandre Dumas - 1870
...calculé sur le pire, et cela ne les a jamais rendues noires.. Ma fin, si c'est elle qui approche, est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le...Frédéric, j'aurais l'âme brisée, et ne verrais pas venir lu mort avec cette résignation et cette sérénité. Consok-toi, console notre père, consolez- vous...
Full view - About this book

La Semaine des familles: revue universelle hebdomadaire, Volume 20

1879
...frère les dernières lignes que tracera sa main mourante : Ma fin, si c'est elle qui approche, est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le bord de mou lit, avec notre père et Frédéric, j'aurais l'âme brisée et ne verrais pas venir la mort avec...
Full view - About this book

Revue de linguistique et de philologie comparée, Volumes 15-16

1882
...cœur ne saurait lire sans être irrésistiblement ému : « Ma fin, si c'est elle qui s'approche, est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le...— Mais je suis épuisé par cet effort d'écrire. 11 faut vous dire adieu! — Adieu! Oh ! que vous êtes aimés de votre pauvre Victor ! — Adieu pour...
Full view - About this book

Mémoires de l'académie des sciences, lettres et arts d'Arras

Académie d'Arras, Académie des sciences, lettres et arts d'Arras - 1893
...devait plus quitter, adressait à son frère des adieux touchants et suprêmes (2) : « Ma fin est douce et tranquille : si tu étais là, assis sur » le bord de mon lit avec mon père et Frédéric, j'aurais » l'âme brisée et ne verrais pas venir la mort avec cette » résignation...
Full view - About this book

Mémoires de l'Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens, Volume 44

Amiens (France) Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens - 1898
...bien-aimé frère Porphyre une lettre touchante : « Ma fin, si c'est-elle qui s'approche, dit-il, est calme et tranquille. Si tu étais là, assis sur le bord...pas venir la mort avec cette résignation et cette sincérité. Console-toi, console notre père ; consolezvous mutuellement, mes amis. Mais je suis épuisé...
Full view - About this book

Revue des deux mondes, Volume 72

1867
...des atteintes sur lesquelles je m'étais fait illusion... Ma fin, si c'est elle qui s'approche, est douce et tranquille. Si tu étais là, assis sur le...notre père, consolez-vous mutuellement, mes amis. Je suis épuisé par cet effort d'écrire. Il faut vous dire adieu. Adieu ! Oh ! que vous êtes aimés...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF